By jeanmarcmorandini.com
Psy

Un rapport accablant sur le suivi des victimes d'agressions sexuelles


0

Amnésie, stress post-traumatique, tentative de suicide... Arrivé à l'âge adulte, les violences sexuelles, même 15, 20, 30, 40 ou 50 ans après, marquent à vie mais peuvent encore créer un traumatisme s'il n'y a pas de prise en charge. 
C'est ce que révèle une enquête inédite auprès des victimes. Des résultats qui inquiètent. 

Plus de 1.210 victimes de violences sexuelles et toutes âgées aujourd'hui de 15 à 72 ans (95% de femmes) ont répondu à l'enquête de l'association Mémoire traumatique et victimologie. 

 

Les chiffres sont éloquents.
- 1 femme sur 5 et 1 homme sur 14 ont déjà subi des violences sexuelles selon leurs déclarations.

- 81% ont subi ces violences avant l'âge de 18 ans (51% avant 11 ans, 21% avant 6ans)

- Dans plus de 50% des cas, l'agresseur était membre de la famille

- 42% des personnes interrogées ont tenté de se suicider, parfois plus de 10 fois

- 95% reconnaissent un impact des violences sur leur santé mentale et physique

Cette enquête pointe du doigt l'absence de prise en charge adaptée, de protection, de reconnaissance des victimes.
Pour l'association responsable de cette enquête, il s'agit d'un véritable scandale de santé publique et d'une atteinte aux droits des victimes.

Un chiffre qui fait froid dans le dos : Seulement 4% des victimes agressées dans leur enfance ont indiqué avoir été prises en charge par l'Aide sociale.

Vous pouvez consulter le rapport complet sur  www.stopaudeni.com

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page