By jeanmarcmorandini.com
Santé

Le deuxième patient à avoir reçu un coeur artificiel veut rester anonyme mais se confie au Journal du Dimanche


0

Le deuxième patient à avoir reçu un coeur artificiel Carmat a confié au Journal du dimanche qu’il s’était «senti revivre» dès le jour de l’opération et avoir repris ses habitudes «d’autrefois», au point même de faire du vélo d’après son chirurgien.

Cet homme de 69 ans, qui préfère rester anonyme car il «ne (veut) pas être une bête curieuse», dit «avoir tout à fait récupéré».

Opéré le 5 août 2014 à Nantes, il est rentré chez lui le 2 janvier. Une première prothèse avait été implantée le 18 décembre 2013 à Paris sur un malade de 76 ans mais ce dernier avait succombé 74 jours plus tard à la suite de l’arrêt inopiné de la machine.

«Je marche, je me lève et je me penche dix à quinze fois chaque jour, sans problème. Je garde mon équilibre. Je ne suis pas dérangé. Je n’y pense même pas. Je fais comme autrefois», raconte le deuxième patient, un ancien commercial père de deux enfants et quatre fois grand-père.

«En fait, pratiquement dès le jour où j’ai été opéré je me suis senti revivre. C’était assez formidable car j’ai senti tout de suite une clarté de réflexion plus nette. Tout reprenait vie», poursuit-il dans ce long entretien.

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page