By jeanmarcmorandini.com
Régime

Et si on continuait à manger des frites même pendant son régime ? C'est possible et voici comment...


0

Une nouvelle étude menée par Kelly Haws, chercheuse à l'école de management de Vanderbilt, publiée dans diverses revues scientifiques début août, affirme que trouver un équilibre entre la proportion de nourriture saine et de nourriture moins saine dans notre assiette est plus efficace que d'éliminer complètement la junk food.

C'est ce que la chercheuse appelle “le paquet vice et vertu”.

Spontanément, les consommateurs auront d'avantage tendance à préférer le vice, à savoir des aliments satisfaisants sur le plan émotionnel ou gustatif, à la vertu, les aliments dont notre corps a besoin.

Il s'agit donc “d'augmenter la consommation d'aliments vertueux et de réduire celle de ceux qui le sont moins, tout en satisfaisant nos envies”.

Par exemple vous pouvez faire un plat avec 1/4 de frites contre 3/4 de légumes vapeur.

Il s'agit en fait d'équilibrer pour rentre le repas plus léger mais surtout en conservant la notion de plaisir qui est indispensable sur le pla psychologique.

D'ailleurs certains défendent les frites comme le site" Fourchette et bikini " qui écrit:

"Croquées à pleines dents, elles possèdent ainsi les atouts nutritionnels des féculents ; à savoir des glucides complexes énergétiques, des fibres régulatrices du transit ainsi que des sels minéraux (potassium, fer et vitamines B et C).

Elles ne sont donc pas, aux premiers abords, mauvaises pour la ligne, puisque, en tant que féculents, elles favorisent la sensation de satiété (on mange moins puisque l'on n'a plus rapidement faim), elles relaxent grâce au tryptophane, une molécule contenue dans la pomme de terre, et apportent, par la friture, un apport en acides gras essentiel à l'organisme...

Sans oublier qu'elles nous filent la patate quand on en mange, puisque synonyme d'aliments plaisir, elles stimulent la production d'endorphine, la molécule du bonheur, dans le cerveau."

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page