By jeanmarcmorandini.com
Santé

Cristaline condamné pour avoir critiqué la qualité de l’eau du robinet dans une campagne publicitaire !


0

Cristaline et la société Neptune ont été condamnés par la société Eau de Paris, qui produit et distribue l'eau dans la capitale, à une peine de 100.000 euros d'amende pour une campagne de publicité datant de 2007, qui dénigrait l'eau du robinet .

En effet, la marque utilisait dans ses campagnes publicitaires à Paris et en Ile-de-France des slogans tels que "Qui prétend que l'eau du robinet a toujours bon goût ne doit pas en boire souvent !".

Jugé pour publicité comparative illicite.

Ils devront verser 50.000 euros de dommages et intérêts à Eau de Paris et 50 000 euros au Syndicat des eaux d'Ile-de-France (Sedif).

Le tribunal a également ordonné la publication d'un communiqué judiciaire faisant état du jugement dans le Parisien, 20 Minutes et le Figaro afin de souligner que "l'eau est un produit vital, rare, de première nécessité".

Pour Célia Baduel, adjointe à la mairie de Paris et présidente de la régie publique Eau de Paris « il est normal, que lorsqu'elles utilisent le mensonge et la caricature, les entreprises soient jugées et condamnées ».

Il faut noter également que l'eau du robinet est la plus contrôlée du pays.

Elle est globalement de bonne qualité en France selon un rapport publié en 2014 par la Direction générale de la Santé (élaboré à partir des données de 2012).

Néanmoins, il existe des disparités géographiques concernant notamment le risque biologique.

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page