By jeanmarcmorandini.com
Santé

Addiction : Les femmes de moins de 40 ans sont les plus touchées par la « tanorexie ».


0

Les dermatologues ne cessent de mettre en garde la population sur les dangers du soleil.

Malgré ces avertissement et que les cabines de bronzage aient été officiellement classées comme cancérigènes par l’OMS en 2012, les adeptes du teint halé sont de plus en plus nombreux.

En effet certains spécialistes comme Jose Carlos Moreno, de l'Académie espagnole de dermatologie (Aedv), n'hésite pas à parler d'addiction au bronzage et va même jusqu’à comparer les anorexiques et les accrocs de la peau mâte.

Il qualifie cette addiction de « tanorexie ».

Selon lui « Ce sont des personnes bronzées qui ne se sentent jamais suffisamment bronzées, tels des anorexiques qui se trouvent toujours trop gros ».

La « tanorexie » toucherait particulièrement les femmes de moins de 40 ans, qui bronzent plus de deux fois par semaine, au point de prendre une couleur excessivement orangée ou chocolatée.

En effet, les tanorexiques ont besoin de leur dose de rayons et ressentent les mêmes symptômes de manque que les toxicomanes : anxiété, culpabilité, irritabilité face aux remarques.

En cause, la production d’endorphines, ces hormones qui procurent une sensation de bien-être et soulagent la douleur, grâce à la mélanine, elle-même stimulée par le soleil.

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.

Portrait de Vivre Avec
Vote: 
0

Vous avez une maladie? Vous vivez avec un malade ? ... partagez votre quotidien .. Toutes les souffrances sont respectables! jeraconte@vivreavec.info



Haut de la page