By jeanmarcmorandini.com
Santé

Un SDF sur deux ne se considère pas en bonne santé ! Découvrez les détails de cette étude


0

Les personnes sans domicile fixe se déclarent moins fréquemment en bonne santé que l’ensemble de la population même si, en moyenne, elles sont plus jeunes. 

Seulement 50% des SDF se considère en « bonne » ou en « très bonne » santé, contre 69 % de l’ensemble de la population.

Principaux concernés par ces problèmes de santé : Les femmes sans domicile de 60 ans ou plus. 

En effet, seules 10 % d’entre elles s’estiment en « bonne santé » contrairement à la moitié des femmes de cette tranche d’âge sur l’ensemble de la population.

De leur côté, pour les hommes sans domicile de plus de 60 ans, cette part s’élève cette fois à 47 %.

Dans le détail, près d’un quart des SDF estiment être en dépression. 

Parmi les facteurs liés à cet état, on peut parler d'une surdéclaration d’événements graves vécus pendant l’enfance, mais aussi des comportements à risque comme par exemple une consommation intensive d’alcool.

Une étude de la Drees (La Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques) estime qu'en 2012, près de 90% des SDF ont consulté un médecin au cours de l'année écoulée. 

Parmi eux, les femmes et les personnes de moins de 60 ans sont celles qui se rendent le plus fréquemment chez un généraliste ou un spécialiste.

Du côté des soins dentaires, ils sont plus rares : 37 % des sans-domicile ne sont pas allés chez le dentiste au cours des deux dernières années et 7 % ne s’y sont jamais rendus.

1 seul SDF sur 10 déclare ne bénéficier d’aucune couverture maladie et 1 sur 4 d’aucune complémentaire santé.

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page