By jeanmarcmorandini.com
Beauté

Le célèbre Dr Sydney Ohana, chirurgien esthétique, révèle les techniques et le prix des liftings !


0

Il est fréquent de constater que le contour de l’ovale du visage perd sa ligne régulière à partir de la quarantaine.

On entend alors des patients que leur visage « manque de fraicheur », de « fermeté », qu’il « a perdu de sa jeunesse ».

« Il existe aujourd’hui deux types de solutions médicales pour améliorer le profil » explique le Dr Sydney OHANA dans le Grand Direct de la Santé sur Europe 1 :

- Les traitements non chirurgicaux : Les injections d’acide hyaluronique, le raffermissement par radiofréquence et les fils tenseurs.

- Les traitements chirurgicaux : La lipoaspiration du menton et des bajoues, et la technique du lifting en cas de relâchement cutané plus important.

Parmi les lifting qu’il est possible de réaliser on retrouve le mini-lift ou « pinces », qui est réalisable sous anesthésie locale et dure environ 45 mn.

Les incisions sont cachées en grande partie dans les cheveux.

Le patient sort de la Clinique le jour même ou le lendemain.

Le visage peut être marqué par un gonflement et des ecchymoses, qui disparaissent au bout de deux semaines.

En ce qui concerne le lifting-cervico-facial, c’est une technique chirurgicale qui connaît un grand succès, car l’affaissement de l’ovale du visage et l’apparition de rides ont toujours été ressentis comme une perte de séduction, mais aussi comme la matérialisation du début de la vieillesse.

De plus, très loin des 1ers liftings qui remontent au début du siècle, les nouvelles techniques sont de moins en moins invasives, se réalisent sous anesthésie locale, et n’entraînent plus d’éviction sociale importante.

L’objectif est de traiter l’affaissement et le relâchement de la peau et des muscles du visage (tempes, joues, bajoues, ovale du visage) et du cou.

Une telle opération n’a pas pour but de changer la forme et l’aspect du visage.

Au contraire, elle doit permettre à l’opérée de retrouver l’aspect qui était le sien quelques années auparavant.

Le lifting cervico-facial peut être réalisé dès que les signes de vieillissement apparaissent et qu’une demande de correction motivée en est formulée, généralement à partir de 40 ou 45 ans.

En revanche, ce n’est qu’au bout de deux à trois mois, qu’on peut avoir une bonne idée du résultat définitif.

A noter qu’il faut compter aux alentours de 3500€ pour un mini-lift contre 6000€ pour le lifting complet.

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page