By jeanmarcmorandini.com
Santé

Vente de médicaments à l’unité : Y a-t-il des risques ?


0

Depuis un an maintenant, des pharmacies expérimentent la vente de médicaments à l'unité afin de lutter contre la surconsommation et permettre à la Sécu de faire des économies…

Une mesure qui ne convainc visiblement pas les pharmaciens et pourrait être dangereuse.

En effet, à l'origine de cette mesure, une étude réalisée par l'association familles rurales réalisée en 2014 auprès de 413 famil les et qui avait démontré que dans la plupart des cas, plus de 75%, il restait toujours une boîte de médicament entamé après la fin du traitement.

Le constat était le même pour les crèmes ou les sirops. Pour éviter ce gaspillage une solution : La vente de médicaments à l'unité.

Une pratique qui existe déjà en Allemagne et en Angleterre.

En France on en est à l'expérimentation, une phase qui doit durer trois ans.

30 médicaments sont concernés, des antibiotiques et leur générique. Le but de cette expérience : Lutter contre la surconsommation et permettre à l'assurance maladie d'économiser près de 10 milliards d'euros d'ici 2017.

Du côté des pharmaciens de la pilule passe mal : Manque de traçabilité, difficultés dans la gestion des stocks, risque d'erreur pendant les manipulations artisanales et surtout absence de prise en compte du temps de travail supplémentaire…

Les patients quant à eux sont plutôt favorables à cette mesure, même si certains craignent qu'on revende des médicaments ramenés par d'autres patients.

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page