By jeanmarcmorandini.com
Beauté

Chirurgie Esthétique : Comment bien choisir ses prothèses mammaires ?


0

Environs 400 000 françaises portent des prothèses mammaires en France.

Cette opération reste l’une des plus pratiquées en matière de chirurgie esthétique…

Se refaire les seins n’est pas toujours synonyme de superficialité.

Les raisons qui poussent les femmes à avoir recours à cette intervention sont diverses : reconstruction mammaire après une grossesse, une importante perte de poids ou un cancer...

Il est donc très important de bien choisir la taille de ses implants.

Le choix de la prothèse se fait au cas par cas.

En général, on peut classer les prothèses mammaires en deux types : les prothèses rondes et les prothèses anatomiques. Chacune d'elles est disponible dans toutes les tailles, tous les poids, toutes les surfaces et varient également selon le remplissage.

La taille des prothèses mammaires est définie en centimètres cubes de liquide, ces volumes variant entre 125 et 800cc (centimètres cube).

Une prothèse mammaire de 200cc permet de gagner en moyenne une taille de bonnet, et de passer, par exemple, d’un bonnet A à un bonnet B, ou d’un C à un D.

Une prothèse de 300cc permet de gagner une taille et demie de bonnet.

La morphologie de la patiente joue beaucoup dans le choix des prothèses.

En effet, plus une patiente est fine avec un volume initial de poitrine faible, plus la taille de l’implant devra être raisonnable pour un résultat naturel pour éviter les complications et un éventuel rejet de la prothèse et éviter des problèmes musculaires ou de dos.

Les prothèses les plus utilisées en France sont celles comprises entre 250 et 350cc.

Mais de plus en plus de femmes n’hésitent pas à demander des prothèses plus volumineuses, entre 400 et 500cc.

Et très rares sont celles qui souhaitent des volumes plus grands, autour de 700 ou 800cc.

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page