By jeanmarcmorandini.com
Santé

Un remède contre le cancer découvert par accident ? Découvrez tous les détails


0

Les chercheurs tentaient d’expliquer pourquoi les femmes enceintes sont particulièrement vulnérables au paludisme lorsqu’ils ont constaté que cette maladie produisait une protéine qui se fixe sur une molécule de sucre présente dans le placenta.

C'est alors qu'ils ont fait le rapprochement !

En effet, cette molécule est présente dans la plupart des cancers a souligné l’équipe de scientifiques de l’Université de la Colombie-Britannique (UBC), de la Régie de la santé Vancouver Coastal et de l’Agence britanno-colombienne de lutte contre le cancer.

Selon eux, la protéine du paludisme appelée VAR2CSA pourrait donc être utilisée dans le traitement du cancer.

Mads  Daugaard, professeur et chercheur à la Régie de la santé Vancouver Coastal a expliqué  « Quand mes collègues ont découvert comme le paludisme utilise la protéine VAR2CSA pour s’intégrer dans le placenta, nous avons immédiatement vu son potentiel pour développer des traitements contre le cancer ».

Alors, pour confirmer cette hypothèse, l’équipe a mené des expériences sur des tumeurs cancéreuses humaines implantées dans des souris.

Les résultats se sont révélés positifs, les chercheurs constatant que les tumeurs avaient cessé de se développer.

Deux laboratoires pharmaceutiques se sont d’ores et déjà portés volontaires pour lancer des essais cliniques sur les humains. 

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page