By jeanmarcmorandini.com
Santé

Après les études alarmantes sur la viande rouge, l'industrie agroalimentaire contre-attaque contre le "food bashing" !


0

L' Association nationale des industries alimentaires (Ania) a annoncé le lancement d'une "consultation citoyenne" sous la forme d'un sondage en ligne visant à améliorer une image écornée par une succession d'études scientifiques et de scandales sanitaires.

"Un fossé se creuse entre ceux qui produisent quotidiennement l'alimentation, dont les 15.789 entreprises agroalimentaires en France, et ceux qui la consomment", affirme l'Ania dans un communiqué.

"Seuls 55% des Français ont une bonne image de leur industrie alimentaire", ajoute l'organisation, se basant sur un sondage commandé cet été à l'institut OpinionWay.

"Les résultats de ce sondage ont confirmé la nécessité de comprendre davantage les rapports des Français avec le monde alimentaire dans son ensemble" et ont conduit au lancement d'un sondage en ligne, ouvert jusqu'au 3 mars sur le site vouschangez-nousaussi.fr .

Pointant "la dernière information sur la viande rouge ", en l'occurrence la décision de l' Organisation mondiale de la santé (OMS) de classer les produits carnés parmi les substances cancérogènes, l'Ania a expliqué à l'AFP que cette "atmosphère anxiogène (...) ne fait qu'ajouter à une forme de food bashing", alors qu'il est "acquis que notre alimentation n'a jamais été aussi sûre".

L'industrie agroalimentaire française a cependant été éclaboussée par de récents scandales, comme celui de la viande de cheval vendue comme du boeuf par l'entreprise Spanghero à ses clients, révélé en 2013.

Ces dernières semaines, plusieurs ONG ont dénoncé successivement la présence de pesticides dans des salades, des pommes de terre et des pommes vendues en supermarché, ainsi que la contamination chimique de produits comme les pâtes, le riz et les céréales par des huiles dérivées d'hydrocarbures présentes dans les emballages en carton.

Outre le sondage en ligne, l'Ania "souhaite accompagner les entreprises à ouvrir davantage les portes de leurs usines aux consommateurs", a-t-elle indiqué à l' AFP .

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page