By jeanmarcmorandini.com
Santé

Ethiopie: une appli mobile pour des accouchements plus sûrs


0

En Ethiopie, l'Application Safe Delivery ( ndlr: accouchement sans danger) est une nouvelle solution de santé innovante utilisant des tutoriels pour former et instruire les sages femmes à améliorer leurs compétences et leurs performances .

En effet 85% des femmes accouchent à domicile, souvent sans avoir bénéficié d'aucun suivi médical pendant leur grossesse. L'application mobile baptisée " Safe Delivery App " a été développée par l'ONG danoise Maternity Foundation. Elle permet de visionner sur téléphone portable ou sur tablette des petits films d'animation et des instructions pour parer aux situations d'urgence: hémorragies, complications dans la délivrance du placenta, réanimation du nouveau-né, infections.

"Les sages-femmes ont des compétences et du savoir-faire, mais elles n'appliquent pas forcément la bonne procédure quand des complications surviennent, même bénignes", explique à l'Express , Mesfin Wondafrash, le responsable de Maternity Foundation en Ethiopie.

"Les femmes enceintes attendent à la maison et en cas de complication, comme un saignement, il est parfois trop tard pour se rendre dans un centre de soins", ajoute-t-il.


Chaque année, 289.000 femmes et 5 millions de bébés meurent suites à des complications liées à un accouchement, selon l'association. "Cela signifie que chaque deuxième minute une femme meurt pendant la grossesse ou l'accouchement et toutes les 30 secondes un nouveau-né meurt à cause de complications de l'accouchement" indique l'ONG.

"Safe Delivery App" a été testé pendant un an à Gimbie. La fondation a distribué 78 téléphones portables équipés de l'application à des sages-femmes. Et les résultats à partir de cet échantillon sont encourageants.

"Au bout d'un an, la capacité des utilisateurs à faire face à une hémorragie est passée de 20 à 60%, et de 30 à 70% pour la réanimation d'un nouveau-né. Si tous les personnels de santé pouvaient utiliser cette application, les accouchements seraient moins risqués", assure Mesfin Wondafrash.

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page