By jeanmarcmorandini.com
Santé

En réaction à la loi santé, des médecins quittent la Sécu !


0

Le Docteur Jennifer Landryn a décidé de quitter la sécurité sociale en réaction à la loi santé , dont le tiers-payant généralisé ce vendredi 27 novembre. Elle dénonce par courrier la convention qui permet aux médecins respectant les tarifs de la Sécurité sociale de voir une petite ou grande partie de ses cotisations sociales prises en charge par la Sécurité sociale rappelle le site Atlantico. La dermatologue installée à Levallois, s'était déjà "libérée" de la Sécurité sociale, à titre personnel. Elle avait souscrit à une assurance privée anglaise Amaris basée à Bristol et renvoyé sa carte vitale. Dans un entretien au Monde, elle expliquait que son expert comptable l'avait mise en garde, sa situation financière ne lui permettait plus de payer l'intégralité des charges. Puis, ce vendredi dans la nuit, elle a aussi décidé de suivre l’exemple d’autres confrères et de se libérer aussi de la sécu à titre professionnel. Elle est une des animatrices du mouvement pour la Liberté de la Protection Sociale crée par Claude Reichman, un ancien dentiste parisien. Voici son courrier, publié sur Internet : RAR envoyé le 28/11/2015 à 0h05 via le net. Déconventionnement qui devrait être effectif le 30 décembre. Médecin, libérée de tout ! Monsieur le Directeur, Je vous informe que je souhaite mettre un terme à la convention qui nous lie en toute illégalité, ceci dès la réception de ce courrier. En effet, je ne souhaite plus être complice du plus gros mensonge d’État que la France ait connu : celui de la Sécurité sociale et son monopole illégal depuis 1992. De même, je me refuse d’être le pantin d’une loi santé qui bafoue le Code de déontologie et met à mal la médecine libérale. Seule moi déciderai de mettre un terme à mon exercice libéral, et non votre ministre de tutelle, ni la mutualité dont vous faites partie. Je vous rappelle que mon passage hors convention signifie une radiation de votre caisse en tant qu’assurée et vous demande d’informer l’URSSAF des Hauts de Seine de ce changement de situation. Tout nouvel appel de cotisation de leur part sera considéré comme une tentative d’extorsion de fonds pour laquelle je n’hésiterai pas à déposer plainte auprès du procureur de la République. Enfin, je vous demande de faire le nécessaire auprès de vos services pour que des feuilles de soins comportant la mention "hors convention" me soient adressées dans les plus brefs délais. En espérant que vous serez inondés de demandes de déconventionnement de la part de mes confrères qui n’auront alors plus de compte à vous rendre, vous libérant du temps pour justifier de l’inutilité de votre caisse auprès de vos assurés."

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page