By jeanmarcmorandini.com
Santé

Les hommes en surpoids présentent des modifications de L'ADN qui affectent le risque d’obésité des enfants


0

Selon une étude menée par l’université de Copenhague et publié  dans  Cell Metabolism les hommes en surpoids présentent des modifications de L'ADN qui affectent le risque d’obésité des enfants. Les scientifiques  ont analysé le sperme de 13 hommes de poids normal et de 10 hommes obèses.

Les facteurs environnementaux remodèlent le génome. Les chercheurs ont découvert une modification d’un sous-type d’acide ribonucléique (ARN) impliqué dans l’hérédité. Entre les hommes obèses et de poids normal, plus de 9 000 gènes présentent une méthylation différente. Dans certains cas, ce phénomène est absent. Dans d’autres, il est excessif. Et ceci peut affecter l'expression de ces gènes.  « Nous savons aujourd’hui que les enfants nés de père obèse sont prédisposés à développer eux-mêmes une obésité plus tard dans leur vie, indépendamment du poids de leur mère. C’est une nouvelle information cruciale, qui nous informe sur le fait que nous devons être attentifs à la santé des pères avant la conception. Et c’est un message qu’il faut continuer de véhiculer dans la société », estime Ida Donkin, co-auteur de l’article.

Le phénomène pourrait s'inverser car parmi les hommes obèses, ceux qui ont subi une chirurgie bariatrique (anneau gastrique, gastroplastie, by-pass, etc.)  ont connu une nouvelle modification dans leur méthylation de l’ADN. Cette fois, elle était plus proche de la normale.  « Nous devons examiner davantage la signification de ces modifications, indique Romain Barrès. Cependant, il s’agit d’une preuve préliminaire selon laquelle le sperme transporte des informations sur le poids d’un homme. Et nos résultats impliquent que la perte de poids du père peut influencer le comportement alimentaire des enfants à venir. »

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page