By jeanmarcmorandini.com
Santé

Manger des fruits et des pommes de terre préviendrait le risque de cancer de l'estomac


0

Selon une étude menées par des scientifiques de l’ université de Zheijang , la pomme de terre et la vitamine C préviendrait le risque de cancer de l'estomac. Cette dernière, qui, par ailleurs bannit les légumes marinés, les viandes transformées, les aliments salés et l'alcool  publiée dans l’European Journal of Cancer, rappelle ainsi les bénéfices anticancéreux d’un régime alimentaire riche en fruits et légumes.

Pour parvenir à ces conclusions, le   Times   explique que les chercheurs ont passé en revue 76 études, regroupant plus de six millions de participants. Parmi ces derniers, 33 000 personnes étaient décédées des suites d’un cancer de l’estomac.

D’après le journal britannique  The Times, les chercheurs recommandent de manger des pommes de terre ou tout autre légume blanc tels que l'asperge, la blette, le céleri, le chou-fleur, l'endive et le poireau qui présentent des vertus préventives et réduiraient le risque de 33%. Les fruits seraient eux associés à une réduction de 7%.  Selon les scientifiques, cela s’explique par le fait que ces aliments, y compris les pommes de terre, contiennent une quantité importante de vitamine C. Leur effet antioxydant protège les cellules de l’estomac. 

La consommation de tomates - en dépit de son apport en lycopène, un pigment rouge connu pour ses propriétés antioxydantes et anti-radicaux libres - est curieusement associée à des augmentations respectives de 11% et 21% du risque.

La méta-analyse de ces 76 études dont 37 menées en Europe, 11 aux États-Unis, 21 au Japon, 4 en Chine et 3 en Corée, portant au total sur 6.316.385 participants, suivis sur une moyenne de 11 ans, constate la survenue de 32.758 nouveaux cas de cancer de l'estomac au cours de la durée de suivi (incidence : 5%),  l’absence de lien entre la consommation   totale   de légumes avec le cancer de l'estomac. A contrario,  la consommation élevée de légumes blancs, dont les pommes de terre, est associée à une réduction de 33% du risque. Précisément, la consommation de pommes de terre est associée à une réduction du risque de 7%,  la consommation élevée de légumes marinés est associée à une augmentation de 18% du risque,  la consommation de tomates  et d’épinards est curieusement également associée à des augmentations respectives de 11% et 21% du risque.

Enfin, une consommation élevée de fruits est associée à une réduction de 7% du risque de cancer de l'estomac : pour 100g de fruits supplémentaires par jour, la réduction du risque est estimée à 5% et pour 100g d’agrumes de plus par jour, de 3%.

La vitamine C semble également réduire le risque, de 11%.

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page