By jeanmarcmorandini.com
Santé

Certains adolescents passent trop de temps sur leur téléphone portable ou leur ordinateur


0

Une équipe de France 2 a mené l'enquête sur la façon dont les adolescents utilisent leurs smartphones ou autres tablettes et ordinateurs.  Certains passent trop de temps connectés et au détriment parfois de leur scolarité et même de leur santé. De nombreux parents ne savent pas comment faire face ou instaurer des limites. Leurs progénitures sont même en déficit de sommeil. "L'ordinateur pour les séries. La tablette pour les jeux. Le téléphone portable pour les réseaux sociaux. Connecté, Maxence Monier l'est par tous les moyens. Près de trois heures par jour. Un usage qui frise l'addiction surtout lorsque son smartphone l'accompagne jusque tard dans la nuit. Sevrage total Dur, dur, de trouver le sommeil. Résultats, un tiers des ados reconnait un réveil difficile les jours d'école et plus de deux sur 10 s'endorment en classe. Un phénomène qui inquiète, car il a un impact sur la santé et l'apprentissage des adolescents. Mais la plupart des mises en garde, les adolescents ont tendance à les minimiser. Pour le Dr Sylvie Royant-Parola, psychiatre spécialiste du sommeil, c'est aux parents de mettre un cadre. "Pour certains, il faut sevrage total, au moins la nuit", explique-t-elle. Du coup, certains retrouvent le goût de la lecture." 


Santé : quand les adolescents trop connectés ne dorment plus assez

Nos capacités de concentrations sont-elles mises à mal par les écrans ? La réponse est oui, d’après des tests menés auprès de 2000 canadiens à base de questionnaires et d’encéphalogrammes pour mesurer l’activité du cerveau. Selon cette enquête, notre capacité de concentration moyenne est passée de 12 à 8 secondes aujourd’hui par rapport au début des années 2000. L’attention moyenne d’un humain qui utilise régulièrement les nouvelles technologies est donc de 8 secondes… soit une seconde de moins que celle d'un poisson rouge qui est de 9 secondes ! En l’espace de 15 ans nous avons perdu 4 secondes d’attention d’après cette étude menée par le géant de l’informatique Microsoft. La multiplication des écrans et des réseaux sociaux influence directement notre niveau d’attention mais en contrepartie nous sommes de plus en plus multitâches et donc de plus en plus doué pour faire plusieurs choses à la fois

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page