By jeanmarcmorandini.com
Santé

Quand vous avez plus de risque d’attraper un rhume ?


0

On entend souvent dire que la douceur favorise les maladies, et qu'il faudrait du froid pour "tuer les microbes". Or selon la Chaine Météo , contrairement à ce que l'on pourrait penser, le froid ne "tue" pas les microbes. A partir de -5°C il les "endort" seulement et atténue ainsi le risque de transmission de certaines maladies ! On parle "d'hibernation bactérienne et microbienne."

"Plus on descend vers le négatif, plus leur cycle de production s'affaiblit", explique la chaîne. "Les pathologies telles que les rhinites et rhinopharyngites sont en revanche plus rares lorsqu'il fait vraiment froid en raison de cette mise en veille. Cela n'empêche pas la reprise d'épidémies au moment du redoux. D'autre part, le confinement des individus dans des espaces chauffés favorise la contamination. Et une fois dans l'organisme, le virus se réveille à la faveur de la chaleur du corps.. "

Les périodes les plus à risque ne sont donc pas les mois d'hiver rudes, mais plutôt celles à la douceur anormale. De même, les moments de "redoux" sont propices aux épidémies, contrairement à ce que l'on pourrait croire. Car ces micro-organismes se développent plus facilement dans une fourchette de température comprise entre 10°C et 50°C. Le risque est d'autant plus élevé lorsque l'humidité accompagne cette hausse du thermomètre. Mais reste que le froid fatigue davantage le corps humain, qui sera moins prompt à se défendre contre les virus même si ces derniers sont également affaiblis.

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page