By jeanmarcmorandini.com
Régime

Nestlé met au point un café qui libère en une seule tasse la dose de caféine necéssaire pour une journée !


0

Si vous pouviez boire une boisson et profiter de la caféine comme un effet de boost fournit d'une  lente toute la journée?   Des chercheurs de l'École Polytechnique Fédérale de Lausanne et l'Université ETH Zurich ont collaboré avec le Centre de recherche Nestlé à Lausanne en Suisse pour fabriquer un café "à diffusion lente", qui libère la dose de caféine au fil de la journée.

Les scientifiques travailleraient actuellement sur des "cubosomes" faits de "molécules de lipides et d'eau" qui "imitent les structures naturelles de l'organisme". Ces cubosomes de caféine agissent comme des micro-tasses de café qui ne se rompent qu'au fil des heures, vous procurant de la caféine à doses contrôlées et à des moments prédéfinis selon un communiqué de presse. La technique pourrait aussi potentiellement être utilisée pour libérer les éléments nutritifs de manière contrôlée dans une variété d'autres produits.

Un porte-parole de Nestlé a déclaré: "ce projet de la plus grosse société alimentaire au monde en terme de revenus est une manière, selon un des porte-parole de Nestlé, de faire ses premiers pas dans la recherche de produits qui auront du potentiel dans le futur."

Rappelons que boire trop de boissons énergisantes à la caféine peut être nocif, en particulier pour les femmes enceintes et les moins de 18 ans, indique mercredi 27 mai 2015 une étude de l'Union européenne scrutée de près par l'industrie agroalimentaire. L'Agence européenne de sécurité des aliments a rendu cet avis après avoir procédé "pour la première fois au niveau de l'UE à une évaluation des risques liés à la caféine, toutes sources alimentaires confondues".

L'Agence a précisé avoir été saisie par la Commission européenne, "car un certain nombre d'États membres avaient exprimé des préoccupations quant aux effets nocifs de la consommation de caféine". Étaient visés en particulier "les maladies cardiovasculaires, les problèmes liés au système nerveux central (par exemple, sommeil interrompu et anxiété) et les risques possibles pour la santé du fœtus". L'Agence établit les doses journalières au-delà desquelles l'ingestion de caféine peut être considérée comme à risque.

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page