By jeanmarcmorandini.com
Santé

Les élus vivraient moins longtemps que les candidats non-élus


0

 Selon la revue médicale britannique The British Medical Journal (BMJ), l es élus vivraient moins longtemps que les candidats non-élus.

La vie 269 présidents et Premiers ministres à la tête de 17 pays entre 1722 et 2015 a été comparée à celle de 261 candidats non élus. En évaluant les différents facteurs (sexe, âge, espérance de vie au moment de la dernière élection...), les chercheurs en ont conclu  que les dirigeants élus avaient vécu 2,7 ans de moins que les candidats non élus. Aux États-Unis par exemple, les présidents ont vécu 12 ans en moyenne après leur dernière élection, tandis que les candidats ont survécu pendant 19 ans, précise Reuters.

Les auteurs de l'étude affirment que les dirigeants élus "ont une mortalité accélérée de manière substantielle par comparaison aux candidats non élus" et qu'ils "peuvent effectivement vieillir plus rapidement".

Cette augmentation de la mortalité "peut provenir d' une plus grande responsabilité et le stress de l'emploi" ainsi que d'une quantité de travail "plus intense", selon le principal auteur de l'étude, Anupam Jena.

  "Certaines hormones comme le cortisol peuvent être élevées et accélérer les maladies cardiovasculaires", a ajouté Jena. "Réduire le stress serait sans doute ralentir l'accélération du vieillissement, mais on ne peut pas l'inverser complètement."

Les présidents américains vivent à peu près aussi longtemps que les citoyens normaux a déclaré Andrew Oswald, un chercheur en économie à l'Université de Warwick au Royaume-Uni qui n'a pas participé à l'étude. Il a noté que la privation de sommeil ou vivre dans un état constant d'alerte élevée peut entrer en jeu. "Je suppose que M. Obama est réveillé plus souvent dans le milieu de la nuit que chacun d'entre nous ne pourrait le tolérer," a ajouté Oswald. 

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page