By jeanmarcmorandini.com
Santé

Étude: Les vacances de Noël jouent un rôle prépondérant dans la prévention du surmenage (« burnout ») chez les enseignants


0

Selon une nouvelle étude des chercheurs de la City University de Londres, les vacances de Noël jouent un rôle prépondérant dans la prévention du surmenage (« burnout ») et de l'épuisement chez les enseignants.

Les résultats de l'étude confirment l'importance vitale de ménager de telles pauses dans le calendrier scolaire afin de permettre aux enseignants de se ressourcer sur le plan émotionnel et psychologique.

Dirigée par le Dr Paul Flaxman et Sonja Carmichael de la City University, l'étude a été menée en étroite collaboration avec l'Education Support Partnership (anciennement Teacher Support Network). Ensemble, ils ont demandé à 90 enseignants de différentes écoles du Royaume-Uni de répondre à de brefs questionnaires à la fin de huit semaines consécutives, captant ainsi la période avant, pendant et après les deux semaines de vacances de Noël 2013.

L'étude a également été reproduite avec un groupe d'enseignants du Québec au Canada. L'étude a révélé que les enseignants qui continuaient à s'inquiéter et à ruminer sur leur travail pendant les vacances de Noël avaient moins de chance de récupérer pleinement de leur session d'enseignement. L'équipe de recherche est également parvenue à la conclusion que les enseignants qui parvenaient à satisfaire trois « besoins psychologiques de base » pendant les vacances de Noël, à savoir les sentiments de compétence, d'autonomie et de proximité avec d'autres personnes, présentaient de bien meilleurs niveaux de santé psychologique.

Les effets de l'accomplissement de ces besoins psychologiques de base n'ont pas uniquement été ressentis au cours des fêtes de fin d'année, mais également sur les premières semaines de reprise en janvier.

L'étude fait quelques recommandations utiles qui pourraient aider les enseignants à augmenter les bénéfices tirés des vacances de Noël à venir. Elle souligne les bénéfices potentiels que peuvent apporter les actions, même de faible envergure, qui nous donnent un sens d'autonomie, d'efficacité et de proximité avec nos proches pendant notre temps libre. L'équipe de recherche attire l'attention sur les bienfaits de l'entraînement à la pleine conscience, particulièrement utile pour améliorer la santé psychologique, car il aide les personnes à se détacher de leurs inquiétudes et de leurs soucis.

Le Dr Paul Flaxman, maître de conférence en psychologie organisationnelle à la City University de Londres, a déclaré à propos de cette étude : « Notre travail montre que les pauses, et plus particulièrement les vacances à mi-semestre et à Noël, revêtent une importance cruciale pour la santé psychologique des enseignants. Offrir aux enseignants des opportunités régulières de récupérer des exigences considérables de leur travail contribuera à prévenir leur surmenage (« burnout »). À mon avis, il est impératif que ces pauses régulières au sein du calendrier scolaire soient conservées. »

« Si vous êtes d'un naturel anxieux ou que vous avez tendance à ruminer, nous vous recommandons un entraînement à la pleine conscience. Ce type d'entraînement vous permet de ne pas vous laisser enfermer dans des cercles vicieux de pensées négatives et d'améliorer ainsi votre bien-être et votre qualité de vie.

Le site Web de la Mental Health Foundation pourra vous renseigner sur les groupes de méditation de pleine conscience près de chez vous ou vous proposer une version en ligne d'un programme classique d'entraînement reposant sur la pleine conscience (http://bemindful.co.uk/). » Julian Stanley, PDG de l'Education Support Partnership, a déclaré : « Nous sommes la seule organisation à but non lucratif à offrir conseils et services de soutien aux personnes physiques et morales du secteur de l'éducation et presque la moitié des appels que nous recevons concernent des troubles de santé mentale courants comme le stress, l'anxiété et la dépression. Nous ne sommes ainsi que trop conscients du stress et des pressions inhérents au métier et espérons que les résultats de cette étude de la City University encourageront les enseignants à profiter d'une pause bien méritée et réparatrice pendant les fêtes pour revenir reposés et prêts à relever les défis de la reprise scolaire de janvier. »

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page