By jeanmarcmorandini.com
Santé

Le troisième patient greffé d'un coeur artificiel Carmat est décédé


1

Le troisième patient implanté d'une prothèse du coeur artificiel de la société Carmat est subitement mort d'un arrêt respiratoire vendredi dernier, mais la prothèse n'est pas impliquée dans son décès, lié à une insuffisance rénale chronique, a annoncé Carmat.
«Les analyses réalisées n'ont pas montré d'implication de la prothèse dans le décès du patient», a affirmé la société française dans un communiqué. Cet homme de 74 ans était rentré à son domicile fin août, après avoir été greffé d'un coeur artificiel le 8 avril, dans le cadre de l'étude de faisabilité du dispositif. «Il souffrait d'une combinaison de pathologies sévères, en particulier d'insuffisance rénale, préexistante à l'implantation de la prothèse», selon Carmat.

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page