By jeanmarcmorandini.com
Régime

L' ancien mannequin Victoire Maçon Dauxerre, raconte comment elle a vaincu l'anorexie


0

Victoire Maçon Dauxerre, 23 ans sort un livre et raconte comment son métier l’a mené insidieusement à l’anorexie et à une tentative de suicide.“ La jeune femme veut faire interdire la taille 32-34. La loi qui interdit aujourd'hui aux mannequins trop maigres de travailler l'a inspiré. « Lorsque le député Olivier Véran a déposé cet amendement, ma mère lui a envoyé un mail où elle évoquait mon histoire. Il a demandé s'il pouvait en parler, du coup, je lui ai envoyé une lettre qu'il a lue au Sénat. Peu après, l'éditeur me proposait d'écrire un bouquin. »

À l’apogée de son trouble alimentaire, la jeune femme pesait 47 kg pour 1,78 m indique le Parisien avec pour seul repas trois pommes par jour et du poisson ou du poulet une fois par semaine.

Dans son livre paru mercredi, "Jamais assez maigre. Journal d'un top model" (Les Arènes), elle raconte avoir vu dans les coulisses des défilés des mannequins grignoter devant les caméras, avant d'aller se faire vomir aux toilettes une fois les journalistes partis. Avoir participé à des séances photo où seuls les photographes avaient à manger.

Etre tombée d'inanition et de fatigue dans la rue en pleine Fashion Week de New York. Elle en pèse désormais 64 mais ne se dit pas pour autant totalement tirée d’affaire.

"La mode doit faire rêver, je suis d’accord avec ça, mais sans détruire la santé de nombreuses jeunes filles, et pas seulement celle des mannequins. Je trouve criminel de montrer une image aussi irrespectueuse de la femme. Karl Lagerfeld dit: un tailleur Chanel ne va pas à une femme qui a de la poitrine, mais une femme a par définition de la poitrine.

Qu’il fasse donc des tailleurs qui vont aux femmes! Des paroles comme celles-ci tuent des jeunes filles et complexent toute une population", accuse la jeune femme. Sa vie de « cintre » a commencé à 18 ans. « Je venais de passer mon bac lorsque j'ai été repérée et ma première expérience d'adulte a été d'être un corps.

On me voulait, certes, mais maigre. J'étais belle parce que j'étais maigre. C'était ma seule valeur. Mais plus je maigrissais, plus je me sentais grosse. L'anorexie est un cercle vicieux. L'ironie est que l'on me demandait de maigrir alors que mes photos étaient la plupart du temps retouchées. On me rajoutait des cuisses, des joues... »

"Les filles qui bossent aujourd'hui diront probablement que je mens parce que si elles veulent continuer, elles ne peuvent rien dire, il y a une véritable omerta dans le milieu. Les mannequins ne sont rien, ce sont juste des cintres. Dans les années 1980, les top models étaient des personnalités. Aujourd'hui il faut s'effacer derrière le vêtement"

Quand, à bout, elle décide finalement d'arrêter le mannequinat, "personne n'a compris". Elle tombe dans la boulimie, fait une tentative de suicide. "Tout le monde me disait tu as la vie rêvée mais moi je n'ai jamais été aussi malheureuse".

Et de conclure: "Si on vous demande de maigrir, fuyez ! C'est comme en amour, si vous êtes choisi, c'est pour ce que vous êtes déjà. On ne devrait pas vouloir vous changer. D'ailleurs, il faudrait interdire les tailles 32-34. Une fille de 1,80 m, c'est forcément une taille 38. »

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page