By jeanmarcmorandini.com
Régime

Régime: Notre corps considère l'accumulation de graisse comme un succès et combattra vigoureusement la perte de poids


0

Le Pr Dylan Thompson est un chercheur de l'Université de Bath (Grande-Bretagne) internationalement reconnu pour ses travaux sur les liens entre le poids et l'activité physique. Il a accordé un entretien au figarosanté  dans lequel il explique les mécanismes du corps lorsque l'on commence un régime.

 Il explique qu'il est normal d'avoir faim lorsque l'on se met au régime. "La première chose importante à comprendre et à accepter, c'est qu'il est parfaitement normal d'avoir faim lorsque l'on cherche à perdre des kilos en trop. Ensuite, il s'agit de composer avec cette sensation. Par exemple, en consommant des aliments satiétogènes (viande, poissons, œufs, lentilles…) qui sont riches en fibres et en protéines, et en évitant ceux qui sont denses en énergie mais moins satiétogènes (sucreries, desserts, boissons sucrées et sodas).

Et d'ajouter que le corps stock des graisses lorsqu'on est en privation. "Lorsque l'on essaie de perdre du poids, notre corps répond en mobilisant les stocks de graisse et en libérant cette énergie emmagasinée. C'est alors que le système impliquant la leptine devient réellement important. Il y a une chute du taux de leptine dans le sang absolument disproportionnée par rapport à la perte modeste de graisse. L'effondrement de la leptine est une tentative désespérée d'informer le cerveau que l'on est en train d'entamer le stock d'énergie. La réponse est à la fois une sensation accrue de faim et une augmentation des «comportements de récompense» (manger gras, sucré, salé ; fumer et boire de l'alcool). Un taux réduit de leptine déclenche aussi des symptômes dépressifs chez l'animal. Ainsi, lorsque l'on essaie de perdre du poids, notre tissu adipeux demande au cerveau de résister afin d'éviter une réduction des stocks de graisse. Nous avons faim. Nous cherchons des récompenses. Et on peut alors avoir un «coup de mou» ou se sentir déprimé!"

En ce qui concerne le sport, pour le professeur cela peut avoir un effet pervers. "L'activité physique est un bon moyen de brûler de l'énergie et donc peut aider à maigrir. Toutefois il est important de noter qu'un programme typique d'exercice (tel qu'un jogging trois fois par semaine) va augmenter les dépenses énergétiques d'au moins 10 %. De plus, nos recherches ont montré que les gens compensaient en mangeant un peu plus que d'habitude. Ainsi se mettre à une nouvelle activité physique ne va pas conduire à perdre énormément de poids, surtout si l'on ne veille pas par ailleurs à ses apports caloriques. Ceci dit, augmenter son activité physique est bénéfique pour la santé. Y compris par des choses qui ne sont pas (à tort!) considérées comme de l'activité physique: rester debout, remuer, marcher, faire de petits déplacements."

Et de conclure que ce n'est pas facile de perdre du poids ! "Une erreur très commune est d'avoir des attentes complètement irréalistes. Or perdre du poids n'est ni facile ni rapide. Notre corps considère l'accumulation de graisse comme un succès et combattra vigoureusement si l'on essaie de perdre du poids. Les kilos ont pu s'accumuler sur des années et cela prendra du temps pour les perdre. Les gens veulent une solution rapide, mais le meilleur moyen est de se fixer un objectif à long terme et d'adopter un style de vie qui pourra être maintenu pendant des années et pas seulement pour quelques semaines ou mois. De petits changements définitifs sont bien plus fructueux que de grandes modifications brutales."

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page