By jeanmarcmorandini.com
Santé

IVG : le gouvernement lutte contre les sites anti-avortement bien référencés sur Google


0

Un site anti-avortement, géré par l'association SOS Détresse, arrive en première place sur les pages de recherche Google. C’est une lectrice de Causette qui l’a remarqué en googlant « IVG » : un site anti-avortement devançait depuis le site d’information gouvernemental ( www.sante.gouv.fr/ivg ) dans les résultats du moteur de recherche google !

Marisol Touraine a décidé de riposter en lançant le 7 janvier 2016, sur Twitter, une campagne invitant les internautes à cliquer sur Ivg.gouv.fr, afin de repositionner le site institutionnel en tête.  Mais la mobilisation n'a pas été suffisante à faire remonter le site  Ivg.gouv.fr  en première place dans le moteur de recherche. Le ministère de la Santé a donc déclaré dans  L'Express  s'être finalement décidé à payer Google pour améliorer son référencement.

Le gouvernement a également annoncé la fusion entre les sites du ministère des Affaires sociales et celui de la Santé. L'adresse devient désormais  Social-sante.gouv.fr .

Une campagne d'information sur l'IVG s'était déroulée en automne 2015, d'autres sont prévues pour l'année 2016.

Où s’informer ?

Pour vous informer sur les démarches à réaliser pour accéder à une interruption volontaire de grossesse, sur le déroulement de l’intervention, sur la contraception après une IVG, vous pouvez vous adresser aux types de structures suivantes :

  • Le numéro national anonyme et gratuit : 0 800 08 11 11
  • Les centres de planification ou d’éducation familiale
  • Les établissements d’information, de consultation et de conseil familial


IVG : le gouvernement lutte contre les sites... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page