By jeanmarcmorandini.com
Santé

Les grains entiers comme le boulgour et l'orge favorisent un sommeil récupérateur selon une étude


0

Une étude américaine, publiée dans le "Journal of Clinical Sleep Medicine" indique que l'on peut amélirorer notre sommeil profond en veillant à notre alimentation.

Ainsi consommer des fibres serait la clé d'un sommeil récupérateur et moins perturbé. L'étude suggère également que les graisses saturées et le sucre incurgités tout au long de la journée ont l'effet inverse.

"Notre principale conclusion est que la qualité de l'alimentation influence la qualité du sommeil", a déclaré le chercheur principal Marie-Pierre St-Onge dans un communiqué.

Pour arriver à ces conclusions, l'équipe de chercheurs a analysé le sommeil de 26 adultes de poids normal âgés de 35 ans. 13 femmes et 13 hommes ont passé 5 nuits dans un laboratoire entre 22h et 7h. Après avoir modifié leur régime alimentaire, des tests ont été réalisés au cours de la troisième nuit puis de la 5e. 

Une variété d'aliments riches en fibres peut aider à dormir, mais pas nécessairement pour leur teneur en fibres seulement. Les cerises aigres, par exemple, pourraient procurer de la mélatonine. Les grains entiers comme le boulgour et l'orge contiennent du magnésium, et sans assez de cet élément, les troubles du sommeil peuvent survenir. Les pois chiches riches en fibres contiennent de la vitamine B6, un précurseur de la mélatonine.

Dans cette étude, les chercheurs ont aussi étudié l'impact de la fibre indépendamment de la forme dans laquelle il a été ingérée. Ils ont également examiné la façon dont les aliments sucrés et ceux qui sont riches en graisses saturées perturbaient le cycle de sommeil.

Les chercheurs ont découvert que les sujets dormaient mieux quand leurs repas ont été préparés par un nutritionniste.  D'après les résultats, les participants qui avaient consommé un menu concocté par une nutritionniste, riche en fibres et protéines, se sont endormis plus rapidement. Au bout de 17 minutes contre 29 lors de leur fonctionnement habituel. A cette phase d'endormissement plus rapide s'est ajoutée une phase de sommeil lent profond plus longue. A contrario les personnes qui avaient mangé des aliments gras ont montré des cycles de sommeil plus courts. 

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page