By jeanmarcmorandini.com
Santé

Olivia Farnsworth, 7 ans ne mange pas, ne dort pas et ne ressent pas la douleur


0

Olivia Farnsworth est une petite fille âgée de 7 ans, originaire de Huddersfield en Grande-Bretagne, qui est une énigme pour les médecins!

Elle mange très peu, n'a jamais peur et ne ressent quasiment pas la douleur et reste parfois éveillée pendant trois jours et trois nuits sans dormir une seule seconde !

La petite fille a d'ailleurs dérouté les médecins lorsqu'elle a été renversée par une voiture, traînée dans la rue mais est repartie sans verser une larme.  Niki Trepak, la mère d'Olivia raconte. "Après neuf mois, Olivia ne dormait déjà plus. Et quand elle a été renversée par une voiture, son cas a commencé à devenir étrange. "Elle a été renversée mais elle ne s'est pas plaint. C'était horrible, je pensais qu'elle n'allait pas s'en sortir. Mais Olivia s'est relevée et a demandé: 'Qu'est-ce qui se passe?'"

Cette "fille bionique", comme la presse britannique la surnomme, souffre d'une anomalie chromosomique baptisée "suppression 6p". Elle est la seule personne au monde qui présente tous les symptômes. Une autre fois, la petite fille s'ouvre sérieusement la lèvre mais toujours sans se plaindre et pourtant elle a dû subir une chirurgie majeure pour la reconstruction.

Olivia prend maintenant des médicaments pour le sommeil et est généralement une enfant heureuse, mais peut souffrir de crises violentes. "Elle ne se ressent pas la faim donc je ne peux pas la menacer comme les autres enfants. D'abord, elle ne voulait prendre que des milkshakes. Et aujourd'hui, elle ne mange que des nouilles au poulet. Pendant un an, elle n'a d'ailleurs mangé que des sandwiches au jambon. Elle n'a jamais faim." Olivia prend des médicaments pour trouver le sommeil et pour contrôler ses crises de colère. "Elle m'a déjà frappé, m'a donné des coups de pieds et un coup de tête", raconte sa mère. "Elle peut aussi parfois tenir des propos violents. Un jour, elle m'a crié dessus publiquement au milieu d'un parc bondé. C'était très gênant" relate sa maman.

"Vous ne pouvez pas traiter les troubles chromosomiques, mais ce que nous pouvons soulager les symptômes.  Nous essayons de trouver des correspondances et fournir des informations aux familles pour qu'elles reçoivent un soutien local" a affirmé le Dr Beverly Searle.

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page