By jeanmarcmorandini.com
Santé

Que faut t'il manger en cas de cholestérol ?


0

Le foie produit la grande majorité du cholestérol utilisé par le corps dans diverses fonctions. Ce dernier fait partie des lipides, ou corps gras, et est indispensable à notre organisme : toutes les cellules de notre corps en contiennent et l'utilisent. Il est un constituant important de la bile et sert de matériau de base pour la synthèse d'un grand nombre d'hormones.

La vitamine D, nécessaire à notre squelette, utilise le cholestérol comme matériau initial. Le reste provient des aliments riches en gras saturés comme les viandes grasses, beurre, produits laitiers gras et en gras trans comme les margarines hydrogénées, les desserts et pâtisseries qui font augmenter le taux de « mauvais » cholestérol. Outre les aliments ingérés, la sédentarité et le tabagisme peuvent aussi élever le taux de cholestérol.

Quant aux triglycérides, ils proviennent le plus souvent de l’alcool et des sucres ingérés de façon excessive, comme les gâteaux, les confiseries etc, transformés en triglycérides par le foie. Le cholestérol en excès se dépose dans la paroi des artères, notamment les artères du cœur avec pour conséquences : de réduire leur calibre en formant des plaques graisseuses qui s'épaississent au fil des ans, de rendre de plus en plus difficile le passage du sang, de favoriser la formation de caillots.

Le foie est extrêmement sensible aux mauvaises graisses contenues dans ce que nous mangeons, qui le poussent à fabriquer plus de cholestérol que nécessaire et qui diminuent ses capacités à l'éliminer. Dès lors, surveiller son alimentation est une méthode essentielle pour contrôler son taux de cholestérol et maîtriser le risque qu'il représente pour nos artères.

En résumé: Les lipoprotéines de haute densité ou cholestérol HDL sont appelées « bon » cholestérol , car elles extraient le « mauvais » cholestérol LDL de votre sang en le ramenant au foie afin qu’il y soit éliminé en tant que déchet. Le fait de maintenir un taux élevé de cholestérol HDL aide à protéger votre cœur. 

Les lipoprotéines de basse densité ou cholestérol LDL sont appelées « mauvais » cholestérol , car en trop grandes quantités dans votre circulation sanguine, elles peuvent s’accumuler sur les parois de vos artères et former des dépôts appelés plaques. Les dépôts de plaque peuvent rétrécir vos artères. Ce processus de rétrécissement s’appelle l’athérosclérose. La plaque peut également se détacher des parois artérielles et former des caillots pouvant provoquer une crise cardiaque, un AVC ou une mort subite.Votre objectif doit être de maintenir un faible taux de cholestérol LDL.

Les triglycérides représentent le type de gras le plus courant dans le sang. Ils sont produits par l’organisme : votre foie transforme les calories excédentaires provenant des matières grasses, des glucides et des protéines en triglycérides. Les personnes dont le poids est très élevé, qui consomment beaucoup d’aliments riches en matières grasses ou en sucre, ou qui boivent trop d’alcool sont davantage prédisposées à présenter des taux élevés de triglycérides.

Santépratique.fr vous propose des menus diététiques ou des recettes en cas de cholestérol

Modèle de menu diététique en cas de cholestérol : Base - 1 600 kcal – Protéines : 21 % – Lipides : 32 % dont • 96 mg de cholestérol • 8% AGS (acides gras saturés) • 16% d'AGMI (acides gras monoinsaturés) • 8% AGPI (acides gras polyinsaturés)

Petit déjeuner (25% de la répartition journalière) 60 g pain complet + 10 g de margarine diététique à tartiner 1 fromage blanc 0% MG nature 3 figues fraiches

Déjeuner (50% de la répartition journalière) Courgettes en purée 100 g saumon en papillote 125 g riz complet 1 yaourt 0% MG nature Fruits dorés aux pistaches 40 g pain complet

Diner (25% de la répartition journalière) Jambon sur lit de champignons 2 petits suisses 0% MG nature 1 pomme cuite 40 g pain complet

 

Modèle de menu en cas de cholestérol : Base - 1 800 kcal – Protéines : 21 % – Lipides : 29 %, dont : • 140 mg de cholestérol • 8 % d’acides gras saturés • 16 % d’acides gras mono-insaturés • 5 % d’acides gras polyinsaturés

Petit-déjeuner (25 % de la répartition journalière) – Café ou ou thé sans sucre – 60 à 80 g de produit céréalier (type pain complet, pain aux céréales) + 0 à 20 g de margarine diététique aux oméga-3 – 1 produit laitier 0 % à 20 % de matières grasses sans sucre – 1 fruit Déjeuner (45 % de la répartition journalière) – Crudités – Légumes verts à volonté – 100 g à 120 g de viande ou poisson ou 2 œufs – 150 g de féculents/poids cuit (type pâtes, riz) ou légumineuses – 1 produit laitier 0 à 20 % matières grasses (MG) sans sucre ou un fromage ne dépassant pas 25 % MG – 50 g de pain complet – 1 cuillère à soupe d’huile d’olive ou de colza ou 1 cuillère à café de margarine diététique oméga-3 – 1 fruit

Dîner (30 % de la répartition journalière) – Crudités – Légumes verts à volonté – 100 à 120 g de viande ou poisson – 1 produit laitier 0 % à 20 % de matières grasses sans sucre – 50 g de pain complet – 1 fruit

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page