By jeanmarcmorandini.com
Forme

Les applications de podomètre des smartphones ne seraient pas fiables !


0

Une étude  de l'Université de Toronto, relayée par le site  Numerama , affirme que les applications de podomètre des smartphones ne sont pas fiables.

Les chercheurs ont fait marcher leurs cobayes avec les téléphones et avec un podomètre traditionnel et ont constaté  "un pourcentage d'erreur inadmissible."  Les hommes et les femmes recrutés pour les tests ont utilisé différentes applications disponibles sur plusieurs plateformes. Les tests ont été effectués avec une diversité de téléphones disponibles sur le marché (iPhone 4s, iPhone 5, Samsung Galaxy s5, Samsung Note, Samsung S4, LG Nexus, and HTC Desire) et les résultats ont été comparés avec ceux obtenus par un podomètre indépendant à 30 $, le SW-200 Digiwalker.

Résultats: Les appli présentent un écart moyen de 5% avec la réalité. Les appli Moves et Accupedo ne comptabilisent pas 30% et 25% des pas et l'appli Runtastic compte 10% de pas supplémentaires. En usage libre, une des chercheuses a même remarqué que son smartphone comptabilisait des pas alors qu’elle était en voiture, bloquée dans la circulation.

Outre la fiabilité de la mesure, ils se sont interrogés sur les fameux 10.000 pas par jour (environ 8 km) indiqués par les fabricants affirmant qu'il s'agit d'une recommandation de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). 

En réalité,  l'OMS recommande , pour les 18-64 ans, d'effectuer au moins "150 minutes d'activité d'endurance d'intensité modérée ou au moins 75 minutes d'activité d'endurance d'intensité soutenue". Les spécialistes estiment que pour qu’elle soit profitable, une activité devrait être d’intensité modérée et entraîner un léger essoufflement. Marcher 10 000 pas en marathon n’aura pas le même effet que 10 000 pas faits en shopping!

Enfin rappelons que d es plaintes ont été déposées  en début d'année aux Etats-Unis contre le fabricant Fitbit. Les plaignants estiment que ses bracelets connectés sous-estiment fortement le rythme cardiaque, alors même qu' ils poussent  leurs porteurs à "maintenir l'intensité pour tirer le meilleur parti de ses exercices". Un porteur qui se fierait trop à son bracelet risque, selon les plaintes, de se maintenir dans une phase physique trop intensive, risquant un accident cardiaque.

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page