By jeanmarcmorandini.com
Psy

Qu'est-ce qui peut vous pousser à être infidèle ?


0

Avoir une aventure, une liaison, à quel moment allons nous passer à l’acte et prendre le risque de mettre en péril notre relation de couple ?   Camille Rochet, est psychologue et thérapeute de couple, membre de la Société Française de Thérapie Familiale et livre des conseils sur son blog

"Même s'il n'y a pas de généralités, l'infidélité est souvent avant tout liée à un dysfonctionnement dans le couple.  Bien souvent, les patients infidèles me disent que ça se passait plutôt bien dans leur intimité de couple", affirme la spécialiste.  

 

"Dans l'infidélité, il y a toujours une rencontre entre entre un sentiment de déception qui s'installe  progressivement dans le couple et une occasion de passer à l'acte. On a en effet tendance à idéaliser une personne extérieure au couple (collègue, ami, parent d'élève, partenaire de sport, etc) et à la comparer systématiquement à son/sa conjoint(e), chez qui on ne trouve pas ou plus les mêmes qualités", rappelle Camille Richet. C'est ce sentiment insidieux qui peut déclencher le passage à l'acte lorsque l'occasion se présentera avec l'autre personne, qu'il s'agisse par exemple un séminaire professionnel, d'un départ en vacances décalé sans son conjoint ou d'une soirée entre collègues.

"On peut avoir le sentiment de moins exister dans le couple, on s'éloigne, on passe plus de temps avec des gens extérieurs (amis, collègues...) avec qui on se sent exister individuellement"  indique Camille Richet.

 

L'impression que l'un domine l'autre dans le couple est néfaste: "Les deux conjoints peuvent alors ressentir le besoin de tromper leur partenaire, l'un parce qu'il n'arrive plus à admirer l'autre donc à avoir du désir pour lui, l'autre parce qu'il ne se sent pas désiré ni admiré par son partenaire et n'existe que dans les yeux d'une personne extérieure. Mais en réalité, sauf lorsqu'il ne se passe plus rien depuis des mois, ce n'est pas la première cause d'infidélité, ni la seule;" 

 

Le désir de se venger ou "d'égaliser" lorsque l’autre a été infidèle peut vous faire commettre l'acte. "Lorsqu'on est trompé, la souffrance est très importante et on peut avoir l'idée qu'en trompant à notre tour, on souffrira moins, on se sera moins "sacrifié(e)" pour rien", estime Camille Richet. Pour autant, le fait de "remettre les compteurs à zéro" ne pourra pas suffire à effacer le traumatisme ni remplacer une vraie discussion au sein du couple pour comprendre l'origine de la première infidélité.

 

La "crise de milieu de vie", qui peut survenir vers 40 ou 50 ans, chez les femmes et les hommes est un grand classique. "C'est un moment où la peur de vieillir pousse à remettre sa vie et ses choix en question. Lorsqu'on se sent déçu, pas accompli au niveau personnel ou professionnel, on peut avoir tendance à projeter ses problèmes sur son conjoint plutôt que de les affronter", explique la psychologue.

Lorsque le conjoint(e) vit une épreuve difficile, "l'autre conjoint qui peut se sentir étouffé parce qu'il ressent beaucoup de pression : il doit assurer, rassurer l'autre et l'entourer. A force, cela peut jouer sur son désir et le pousser à aller voir ailleurs", note la thérapeute. 

Enfin, l'infidélité peut être un moyen de se faire entendre. "J'entend parfois mes patients dire après 'Je te l'avais pourtant dit 50 fois, j'ai dû en arriver là pour que tu comprennes. Le fait d'être infidèle peut être une façon, le plus souvent inconsciente, d'essayer de faire réagir l'autre, de dire ' je ne vais pas bien, notre couple ne me suffit pas pour aller bien '", note la psychologue.

 

 

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page