By jeanmarcmorandini.com
Santé

Lena Dunham annonce sur Facebook qu'elle suspend ses activités en raison de son endométriose


0

L'Américaine Lena Dunham, créatrice de la série Girls, a annoncé sur Facebook qu'elle suspendait temporairement ses activités en raison de son endométriose. Une nouvelle mise en lumière sur cette maladie qui touche 10% des femmes réglées.

L'actrice a posté un message expliquant qu'elle traversait un épisode sévère d'endométriose l'obligeant à se mettre temporairement en retrait de ses activités. "Beaucoup d'entre vous savent que je souffre de l'endométriose, une maladie chronique qui affecte la santé reproductive d'environ 1 femme sur 10. Je traverse actuellement une période difficile et en termes non équivoques,  mes formidables médecins m'ont fait savoir qu'il est temps de me reposer . Voilà une chose difficile à faire, mais je vais essayer, parce que tout ce que je veux est de faire la meilleure saison 6 de Girls. Je suis assez chanceuse d'avoir le soutien de Jenni, Judd et toute la bande de filles. Tant de femmes atteintes par cette maladie littéralement n'ont pas la possibilité de prendre  du temps libre.  Je vous souhaite santé et bonheur.  De retour bientôt"  a-t-elle écrit . En France, Lætitia Milot, s'est engagée en tant que marraine auprès de l'association de patients EndoFrance.

Elle publie un livre, sur son combat contre cette maladie gynécologique qui réduit considérablement ses chances d'avoir un enfant.

L’endométriose est une maladie chronique, généralement récidivante qui touche 1 femme sur 10, en âge de procréer. Elle se manifeste par de violentes douleurs pelviennes, des règles abondantes et peut même entraîner une infertilité.

L’endomètre est le tissu qui tapisse l’utérus. Sous l’effet des hormones (oestrogènes), au cours du cycle, l’endomètre s’épaissit en vue d’une potentielle grossesse, et s’il n’y a pas fécondation, il se désagrège et saigne. Ce sont les règles.

Chez la femme qui a de l’endométriose, l'organisme ne parvient pas à éliminer ces "lésions" qui occasionnent des inflammations et des hémorragies.

Selon Delphine Ludzay, la  présidente de l'association, interrogée par Doctissimo il n'existe pas de traitement :  "Tout d'abord, il convient de rappeler qu'aucun traitement ne permet de guérir totalement. Ainsi, la prise en charge vise à soulager la vie quotidienne des patientes et leur permettre d'avoir cet enfant qu'elles ont souvent tant de mal à concevoir. Un traitement hormonal permet de bloquer l'ovulation et d'obtenir ainsi, dans la plupart des cas, une amélioration temporaire de l'état de la patiente. Cette "ménopause" réversible dès l'arrêt du traitement empêche évidemment toute grossesse. On peut également intervenir chirurgicalement pour traiter ou retirer les foyers d'endométrioses. Malheureusement, les récidives sont fréquentes et pour certaines, la persistance des douleurs importantes."


Girls Season 5 Promo #1 (HBO) by morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page