By jeanmarcmorandini.com
Santé

Une hôtesse de l'air de Brussels Airlines décède de la malaria après avoir été piquée par un moustique lors d'un vol au Cameroun


0

Selon 7sur7.be , une hôtesse de l'air de Brussels Airlines (55 ans), est décédée des suites de la malaria (ou du paludisme) après avoir été piquée par un moustique lors d'un vol au Cameroun. C'est une collègue d'Inge qui a annoncé la nouvelle sur Facebook à  la demande de son mari.   "Inge venait de revenir de Yaoundé (capitale du Cameroun) après avoir été retardée sur place. Elle s'est sentie très fatiguée et avait mal au dos. Ensuite, elle s'est rendue à Kinshasa. Vendredi (12 février), elle s'est rendue chez son médecin. Elle avait un peu de fièvre. La diagnostic? Des symptômes de la grippe. Le soir, elle a encore assisté à un spectacle de sa fille. Dimanche, elle s'est sentie mieux, mais lundi soir son état d'est empiré. Du coup, elle est retournée chez le médecin, qui a procédé à un examen sanguin (ndlr. l'examen microscopique d'une goutte de sang, appelée 'goutte épaisse')".

Mardi 16 février au matin, le médecin lui annonce qu'elle devait être hospitalisée d'urgence. Elle a été prise en charge par une équipe de l'Institut de Médecine Tropicale à Anvers, trop tard. Mercredi matin, Inge est décédée d'une forme extrêmement agressive de malaria cérébrale.

 L'employée de BA laisse derrière elle son mari, Marc Embrechts, et une sa fille Amber (14 ans). "C'est un drame immense", pleure sa belle-mère Lea Beeldens. "La dernière chose qu'elle m'a dite, c'est qu'elle ne se sentait pas bien, mais qu'elle s'en sortirait et qu'elle était déjà en train de préparer ses valises pour un autre vol". "Quand une malaria cérébrale n'est pas traitée immédiatement, cela peut être très vite fatal pour le patient", explique le virologue Marc Van Ranst. "Il n'existe pas de vaccin contre ce parasite. Le seul moyen d'éviter de contracter la maladie est un traitement préventif".

C'est le premier décès dû à cette maladie au sein de la compagnie aérienne belge indique le quotidien.

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page