By jeanmarcmorandini.com
Santé

En Nouvelle-Zélande, un poste de généraliste à 240 000 euros n'attire aucun médecin


0

Malgré des conditions de travail idéales, le poste de médecin assistant reste désespérément vacant dans la petite ville de Tokoroa

une zone rurale de Nouvelle-Zélande. Le Dr Alan Kenny, médecin généraliste de 61 ans à Tokoroa (13 000 habitants), à 200 km de la capitale, recherche ainsi désespérément un jeune médecin assistant qui serait prêt à travailler avec lui pour, à terme, le remplacer, rapporte le quotidien « The New Zealand Herald ». 

Après avoir épuisé toutes les options classiques pour trouver un confrère et mandaté quatre cabinets de recrutement pendant deux ans, ce généraliste a finalement posté une annonce sur internet !

Comme l’indique le Guardian , le salaire annuel est de 400 000 dollars néo-zélandais soit 240 000 euros et l’assistant aura le droit à ses week-ends et à ses soirées, ainsi qu’à trois mois de congés payés. Mais aucune candidature n'est arrivée pour le moment.

Un collaborateur est indispensable, explique le Dr Kenny au quotidien néo-zélandais. Son activité « explose » depuis plus d'un an, il accueille 43 patients par jour au lieu de 25, nombre moyen recommandé par le « Royal College of general practitioners » (collège de la spécialité). « L'année dernière, j'ai dû annuler mes vacances faute de remplaçants ; cette année, cela risque de recommencer. »

Selon une porte-parole du réseau des médecins généralistes ruraux de Nouvelle-Zélande, Tokoroa est une petite ville isolée, où les établissements d’enseignement manquent et où l’offre de loisirs serait réduite. Il y aurait également de fortes difficultés d’accès aux réseaux mobiles.

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page