By jeanmarcmorandini.com
Santé

Lucy Crossley, 27 ans, meurt d'un cancer de la bile 18 mois après s'être plainte de démangeaisons !


0

Une jeune mariée est morte d'un cancer peu connu seulement 18 mois après avoir souffert de mystérieuses démangeaisons sur tout son corps relate le SUN.

En juin 2014, Lucy Crossley avait l'ensemble de son corps qui la grattait et pourtant, aucune trace n'est apparue sur sa peau !

Après une visite chez son médecin, ce dernier lui prescrit contre la gale mais rien n'y fait. Après un mois de démangeaisons constantes, la peau de la femme au Royaume-Uni a commencé à saigner. Le médecin lui prescrit alors un remède contre l'allergie, toujours sans effet. C'est alors qu'elle passe une échographie à l'hôpital car le mal s'amplifiait accompagné cette fois de douleurs abdominales.

Après quatre mois de va-et-vient entre les médecins, un cancer lui a été diagnostiqué du canal biliaire et elle apprenait qu'elle avait une tumeur qui s'était développée dans son foie et qu'il ne lui restait plus longtemps à vivre. 

Au moment où les médecins nous ont dit qu'elle avait un cancer, ce fut un choc énorme, " affirme son mari Liam Crossley. Et d'ajouter : «Je faisais de mon mieux pour ne pas pleurer, trop - je voulais être fort pour elle."

Au mois d'août, elle a été limogée de son nouvel emploi dans une entreprise de lingerie, car trop malade, elle se plaint d'une oppression thoracique. On vérifie sa fonction hépatique qui indiquait un taux de bilirubine affolant.

La bilirubine est un pigment jaune, produit de dégradation de l'hémoglobine mais aussi d'autres hémoprotéines. La valeur normale tourne autour de 17, celle de Lucy affichait 395.

En suivant une chimiothérapie, elle décide d'épouser l'homme de sa vie en octobre. "Elle ne semblait même pas malade. C'était même la plus belle mariée que vous auriez pu imaginer", précise Liam, son mari.

Deux jours avant Noël, son état de santé s'est sérieusement aggravé, Lucy s'évanouit et était transportée à l'hôpital. Les médecins lui ont détecté une hémorragie interne au niveau du foie. Elle devait subir une opération en Février 2015, mais jamais réveillé de l'anesthésie.

Cancer des voies biliaires

C'est une tumeur maligne qui siège sur la vésicule ou le canal qui mène la bile jusqu'au duodénum (canal biliaire et cholédoque). En cas de cancer des voies biliaires, la tumeur obstrue le canal biliaire. La bile a du mal à s'écouler. Si le rétrécissement est important, la bile ne passe quasiment pas. Elle refoule dans le foie, puis dans le sang et enfin dans les urines où elle est éliminée. Très vite, les répercussions sur les organes alentours se font sentir : inflammation de la vésicule (cholescystite ) en haut du canal, pancréatite en bas du canal, et spasmes douloureux dans le canal (colique hépatique ). Ce sont ceux de la rétention biliaire responsable d'un ictère : Des yeux et une peau jaune (dépôts de sels biliaires). Des urines très foncées (élimination des sels biliaires). Et des selles décolorées (absence des sels biliaires dans les selles). Des démangeaisons (présence des sels dans la peau). Mais aussi ceux dus aux complications : Fièvre et Douleur à droite sous les côtes, intense, irradiant en haut vers l'épaule et en arrière dans le dos. Amaigrissement. (Source: docteur clic)

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page