By jeanmarcmorandini.com
Santé

Médicaments : Dans un livre, Irène Frachon dénonce les effets secondaires


0

La pneumologue Irène Frachon , publie cette semaine un livre pour alerter sur les ravages des effets secondaires de certains médicaments. Dans un reportage, France 2 revient sur les scandales qui ont défrayé la chronique ces dernièrs mois et sur les conseils de la spécialiste.

Prescrits par les médecins, l'antidiabétique Mediator, l'anti-inflammatoire Vioxx ou encore les pilules de 3e et 4e génération ont bénéficié de la connivence entre les laboratoires et les médecins.

Dans leur livre Effets secondaires : le scandale français, les auteurs, dont Irène Frachon, font des propositions pour assainir le système.

Première solution : réaliser des essais plus transparents. Faute de moyens, l'Agence nationale du médicament laisse les laboratoires tester eux-mêmes leurs propres produits. Des labos à la fois juges et partis qui, parfois, minimisent la nocivité de leurs médicaments. Seconde solution : encadrer les pouvoirs de ce lobby qui fait plus de 50 milliards d'euros de chiffre d'affaires. Actuellement, les laboratoires sont quasiment les seuls à avoir les moyens de financer les recherches cliniques des médecins. Face à cette superpuissance, difficile pour eux de dénoncer la nocivité d'un médicament.

Déjà à l'époque du scandale du médiator, le médecin avait lancé un appel à ses collègues sur le site Allo Docteur. "Nous n’appelons pas au boycott des médicaments, mais à cesser tout lien de sponsoring avec un groupe qui dépense des millions pour soudoyer la pensée médicale. Un labo qui défie la justice en enlisant les procédures pénales et l'Etat en faisant payer le contribuable à sa place. "Les professionnels de santé doivent s’interroger sur la crédibilité d’un partenaire mis en examen pour des charges aussi lourdes que "tromperie aggravée et prise illégale d'intérêt" et "homicides involontaires" [le procès initialement prévu début 2015 est pour l’heure toujours reporté]. "Les sociétés savantes et les médecins ne peuvent plus accepter le soutien financier d’une société délinquante qui brutalise ses propres victimes ! C’est pourquoi nous appelons à une mobilisation des citoyens, des médecins et de l’ensemble des Français. Nous les invitons à signer le manifeste des 30 que nous avons co-signé avec d’autres médecins et membres de la société civile pour qu’ils deviennent rapidement le manifeste des 30 millions !"

 

 


Médicaments : Dans un livre, Irène Frachon... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page