By jeanmarcmorandini.com
Santé

Bruxelles: Des témoins racontent qu'«il y avait du sang partout» et "des corps démembrés"


0

Les premiers témoins se sont exprimés dans la  Libre Belgique . Trois bombes ont été utilisées ce mardi matin lors de la double explosion à l'aéroport de Zaventem . Deux bombes se sont déclenchées dans le hall d'entrée: une près de l'accueil de la compagnie Brussels Airlines et une autre sur le côté droit, près de la réception de la compagnie American Airlines. Selon la VRT, une troisième bombe aurait également été découverte. 

Selon les différents témoignages, l'hôpital Saint-Luc devra faire face à des blessures de guerre. 

"J'étais dans le hall des départs à la rangée 10 quand j'ai entendu une première déflagration vers 7h45. Les gens ont commencé à courir vers la sortie. Puis il y a eu une deuxième explosion au niveau de la rangée 8 ou 9. Des morceaux de plafond sont tombés. Là les gens ont paniqué. Puis cela s'est calmé. J'ai vu quelques blessés, qui étaient impressionnants, mais plutôt légers. Puis j'ai pu aller chercher ma valise, cela a été le ballet des pompiers et des ambulances", a expliqué Marie-Odile, une témoin sur place à La Libre. 

«J'ai entendu une première explosion du côté charter et j'ai pensé qu’une grue de chantier s’effondrait, raconte Philippe, un chauffeur de taxi. Mais deux trois minutes après, cela s'est répété, également aux départs mais de l’autre côté du bâtiment», explique-t-il.

«Je suis allé voir avec un collègue. Tout était soufflé, il y avait une mare de sang avec des gens blessés.

Des corps démembrés», a-t-il ajouté. Fâché, il constate: «C'est une incurie totale: pas un flic, pas un ambulancier pendant de longues minutes alors qu'on est en niveau 3. Une organisation à la belge...»

«J'étais dans la file pour l'enregistrement et j'ai entendu une déflagration. J'ai vu de la fumée, j'ai vu des gens paniquer courir vers la sortie. Il y a eu une deuxième déflagration beaucoup plus proche de moi», a expliqué un autre témoin sur Bel RTL.

Enfin, venant de Genève, le Belge Zach Munzun a eu beaucoup de chance: «J'ai entendu une première petite explosion puis une deuxième beaucoup plus grosse, à huit heure pile. Les plafonds sont tombés, les canalisations ont pété. Je suis resté aux toilettes pour me protéger. Je suis sorti quinze minutes plus tard, il y avait du sang partout. Mais je n'ai pas vu de corps. C'est une catastrophe. Atroce. Je suis en vie heureusement.»


Belgique: Vidéo à l'intérieur de l'aéroport... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page