By jeanmarcmorandini.com
Santé

Attentats à Bruxelles : la ministre de la Santé belge salue les équipes de soins


0

L'aide médicale après les attentats a été très rapide dans la journée d'hier. Toutes les victimes ont été rapidement transférées vers les hôpitaux qui ont pu leur donner les meilleurs soins vu leurs blessures indique le communiqué.

Immédiatement après l'attentat à Zaventem, le plan d’intervention médicale de la province du Brabant flamand a été déclenché. Les services d'urgence des hôpitaux bruxellois ont apporté leur aide à l'aéroport.

Et le centre de coordination de crise du Service Public Fédéral Santé publique a demandé aux hôpitaux des provinces avoisinantes d’envoyer du renfort.

Cela signifie que des ambulances et des SMUR se trouvent le long des autoroutes à des points fixes et sont prêts à offrir de l'aide. Le renfort en provenance du Hainaut a été rapidement prêt à Nivelles, celui en provenance d’Anvers à Puurs et celui en provenance de la Flandre orientale à Grand-Bigard.
Maggie De Block : « Les victimes et leurs familles sont notre priorité. Ces personnes doivent recevoir les meilleurs soins possibles et l’accueil nécessaire. »  
Les victimes de l’attentat de Zaventem ont été évacuées vers les 15 hôpitaux d’Anvers, du Brabant Flamand et du Limbourg pour ne pas surcharger immédiatement les hôpitaux de Bruxelles. Les blessés graves ont bien entendu été transportés vers les hôpitaux les plus proches à Bruxelles et aux alentours.

Après le deuxième attentat dans la station de métro Maelbeek, le plan médical d’urgence a été déclenché à Bruxelles et les équipes médicales des provinces, le renforcement qui se tenait prêt à proximité de Bruxelles, ont offert leur aide. Tous les hôpitaux universitaires du pays ainsi que les hôpitaux du Brabant Flamand ont déclenché leur plan d’urgence à la demande du centre de coordination.

La Défense a également apporté son soutien : tant au travers de l’accueil médical au sein de l’Hôpital Militaire qu’en termes de capacité de transport (ambulances et hélicoptères).
Les victimes de l’attentat de la station de métro ont été transportées dans douze hôpitaux bruxellois.
Quelques heures après les attentats, les patients ont été transférés vers d’autres hôpitaux pour y avoir de l’aide plus spécialisée, notamment pour soigner les brûlures. D’autres hôpitaux ont accueilli des patients qui se sont présentés d’eux-mêmes après avoir quitté le lieu des incidents par leurs propres moyens.
Dans le cadre de la prestation d’aide et le transport des victimes à l’aéroport et à Bruxelles, un total de 8 véhicules SMUR et 43 ambulances ont été mobilisés. En ce qui concerne le transport secondaire des patients ayant été transférés ultérieurement vers des hôpitaux spécialisés, 6 véhicules SMUR et 13 ambulances ont été utilisés. La Défense a contribué à cette aide avec trois hélicoptères de la base de Coxyde.

La France a également offert son aide : 10 services SMUR et 2 hélicoptères. L’Allemagne, le Grand-Duché de Luxembourg et le Heath Security Committee de l’Union européenne ont également proposé d’aider. La Santé publique n’a pas dû faire appel à cette aide.


Belgique: Explosion à l'aéroport bruxellois de... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page