By jeanmarcmorandini.com
Santé

Elle a failli se suicider à cause d'une maladie rare


0

"Lorsque l'o m'a diagnostiqué un lymphoedème à l'âge de 15 ans, cela a été était extrêmement difficile pour moi" indique  Meagan Barnard de Minneapolis dans les pages du magazine People. Cette maladie rare est incurable et cause un gonflement extrême des jambes en raison de ganglions lymphatiques endommagés.

Sa jambe droite a donc triplé de volume, elle s'est vite retrouvée isolée et au bord du suicide. "Je me sentais comme un animal de cirque lorsque je croisais le regard d'autres personnes." 

La maladie de Meagan s'est déclarée lors de la puberté. Pendant sa croissance, les ganglions lymphatiques de sa jambe droite se sont détériorés ce qui a bloqué la circulation de la lymphe.

Prendre soin de sa jambe est quelque chose qui nécessite une attention constante. elle porte un vêtement de compression puis utilise une pompe quand elle rentre à la maison pour desserrer et déplacer le fluide dans sa jambe. Elle remet alors un vêtement de compression et enroule ses jambes dans des feuilles de mousse dans la nuit .  Elle ressent toujours des douleurs dans toutes les articulations touchées.

Tous les médecins que Meagan a vus ces 10 dernières années sont impuissants et sa guérison n'est pas à l'ordre du jour.

 

Pendant la puberté, Meagan cachait ses gonflements sous des pantalons amples et plusieurs couches de vêtements, ce qui lui a valu les moqueries de ses camarades.

 

Ayant perdu confiance en elle, elle n'a par la suite pas osé se confier à son compagnon.  "En Juillet, j'ai lu une citation qui dit:« que le monde change en proportion directe avec le nombre de personnes prêtes à être honnête au sujet de leur vie. j'ai compris qu'en cachant mon lymphoedème, je n'étais pas moi-même"

Il lui a fallu 2 ans en sa compagnie pour se sentir prête à en parler et à parler ouvertement de sa maladie.

«C'est comme si on avait ôté un poids énorme de mes épaules.»

 

Le fait d'avoir trouvé le courage d'en parler lui a également donné la force de confronter le problème afin de trouver une solution:  un transfert des ganglions lymphatiques et une procédure d'anastomose lymphaticovenous (pour aider à drainer les fluides lymphatiques correctement) et   Une liposuccion  pour  un coût total de 44.000 $. Cela lui  permettrait de supprimer durablement ses douleurs, mais son assurance-maladie refuse de prendre les coûts à sa charge, car les personnes responsables du dossier y voient avant tout un problème d'ordre esthétique.

 

Meagan sait que si elle ne se fait pas opérer, son état s'aggravera. La jeune femme tente de réunir la somme avec l'aide de sa famille et de ses amis, car elle souhaite par-dessous tout pouvoir vivre une vie normale.  «Personne ne mérite de souffrir comme j'ai pu souffrir.»

"Après cette chirurgie, les espoirs de ma vie sont infinies. Cela me donnera l'occasion de danser, jouer au basket sans avoir mal et même tout simplement avoir la possibilité de porter une paire de bottes pour supporter les hivers froids dans le Minnesota..."


un "homme-arbre" aux excroissances... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page