By jeanmarcmorandini.com
Santé

Infarctus chez les femmes: Voici quelques conseils pour prendre soin de votre coeur


0

Les infarctus chez les femmes de moins de 50 ans ont triplé. Voici quelques conseils pour prendre soin de votre coeur.

Selon une étude réalisée par l'association Ajila, 50% des 5240 femmes interrogées, âgées de 25 à 45 ans, déclarent ne pas faire de sport, 30% manger de manière déséquilibrée et 25% fumer. 

Les maladies cardiovasculaires chez la femme ne cessent d'augmenter ! Force est de constater que depuis plusieurs années les mœurs ont changés. Le mode de vie des femmes s’est fortement modifié leur faisant par la même occasion adopter de mauvaises habitudes qu’elles soient autour de leur alimentation, de leur consommation de tabac/alcool ou encore d’un manque d’activité.

L'ennemi numéro 1 du coeur, c'est le tabac.  

Les derniers chiffres de la fédération française de cardiologie révèlent que 50% des décès dus aux maladies vasculaires touchent des femmes qui ont entre 20 et 45 ans.  60% de ces femmes touchées par un infarctus du myocarde sont fumeuses !   

Tabac + Contraception  Un cocktail explosif :

Quel que soit votre méthode de contraception, si cette dernière contient un œstrogène de synthèse et si vous êtes fumeuse votre risque d’avoir un infarctus est multiplié par 30 !

La consommation excessive et fréquente d'alcool, soit plus de  2 verres de vin par jour  chez la femme, augmente le risque cardiovasculaire.  Elle peut conduire à de l' hypertension , ce qui, à son tour, augmente fortement le risque d'un infarctus. La combinaison d' alcool   et de   tabac  pendant de nombreuses années, ainsi que de mauvaises habitudes alimentaires exacerbent ces risques.

Toute personne qui pratique moins de 30 minutes d’exercice physique par jour est considérée comme trop sédentaire.

La sédentarité explique, notamment, l’augmentation importante des cas d’obésité dans les sociétés modernes. En effet, l’usage accru des transports motorisés et des ascenseurs, ainsi que le développement des activités sédentaires (télévision, jeux vidéo, travail sur ordinateur), diminuent les quantités d’énergie utilisées par le corps.

Selon l'enquête relayée par Bluewinch, plus de la moitié des femmes interrogées ne pratiquent pas assez d'exercice physique. Un minimum d'une demi-heure d'exercice physique quotidien est recommandé par les professionnels de santé. En pratiquant une activité modérée 3 heures par semaine, ou une activité intense 3 fois 20 minutes par semaine, on diminue de 30% le risque de décès prématuré.  

Etre en surpoids entraine un accroissement du risque cardiovasculaire . Chez les femmes on constate notmamment une prise de poids importante à suivre notamment autour des périodes de la puberté, la grossesse et de la ménaupose qui sont des phases clés de la vie d’une femme. O n constate que de mauvaises habitudes alimentaires qui accroissent fortement la prise de poids et influent sur leur tour de taille.

D'après l'étude, presque un tiers des femmes interrogées ne mangent pas équilibré. 31,7% des femmes qui ont répondu considèrent leur alimentation comme non équilibrée. Et à peine plus de 30% seulement déclarent se nourrir uniquement dans le cadre des repas. Une étude menée auprès de 500.000 personnes et publiée dans The New England Journal of Medicine, montre qu'une consommation de 100g de fruit frais par jour réduit d'un tiers le risque d'accident cardiovasculaire. Consommer des légumes secs ou légumineuses à raison de 2 fois par semaine idéalement. Evitez les aliments riches en acides gras saturés : fromages secs gras et salés, charcuteries, crème et beurre. Manger des céréales complètes. Ne consommer qu'avec parcimonie des sodas, des gâteaux et produits laitiers sucrés   Le stress et la notion de dépression sont plus abstraits mais sont des facteurs psychologiques plus prédomniants chez la femme et se traduisent notamment par une prise de poids plus significative et une atteinte au système nerveux plus élevé.

Des pauses régulières dans la journée pour respirer, s'étirer, faire quelques exercices de médiation permettent d'abaisser le rythme cardiaque et de gérer ses émotions. 

 

Calculez votre risque en cliquant ici

 

 

 


Les infarctus chez les femmes de moins de 50... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page