By jeanmarcmorandini.com
Santé

Le régime végétarien accentue les risques de cancer et de maladie cardiaque


5

Le r égime végétarien accentue les risques de cancer et de maladie cardiaque ! Dans l'ADN des populations végétariennes depuis plusieurs générations,  comme en Inde, en Afrique, et en Asie de l’Est,  des chercheurs ont observé une mutation génétique. 

Cette dernière « est apparue il y a longtemps dans le génome humain, et elle a été transmise à travers les familles », affirment les chercheurs.

« Manger vert peut se traduire dans les gènes », affirm ent des chercheurs de l'université de Cornell (Etats-Unis).

Les personnes qui sont végétariennes depuis plusieurs générations ont une mutation de l'ADN, ont constaté les scientifiques américains Elle stimule la production d'acide arachidonique qui favorise les maladies inflammatoires et le cancer. Pire, doublé d'une alimentation riche en huiles végétales, le gène muté en question transforme les acides gras en davantage d’acides arachidoniques.

Des études précédentes avaient indiqué que les populations végétariennes avaient 40% de risques supplémentaires de développer un cancer colorectal...

Pour mener cette étude, les chercheurs de Cornell ont comparé des centaines de génomes issus de populations végétariennes de la ville de Pune, en Inde, avec ceux de carnivores traditionnels du Kansas, aux Etats-Unis. Résultat : ils ont observé une différence génétique significative.

« Ceux dont les ancêtres étaient végétariens ont plus de chances d’être porteurs d’une génétique qui métabolise plus rapidement les acides gras végétaux », a expliqué le professeur en nutrition Tom Brenna.

« Chez ces individus, les huiles végétales sont transformées en acide arachidonique, ce qui augmente le risque d’inflammations. Et ces inflammations sont impliquées dans le développement des maladies cardiaques et aggravent les risques de cancer », a-t-il ajouté.

Les chercheurs de Cornell ont également constaté que cette mutation génétique entravait la production des acides gras Omega 3, ceux qui protègent des maladies cardiaques.

 « Ce basculement des Omega 3 vers les Omega 6 peut expliquer l’augmentation des maladies chroniques que l’on constate dans les pays développés », a indiqué le docteur Brenna. « Le message pour les végétariens est simple. Il faut privilégier les huiles végétales pauvres en Omega 6 telle que l’huile d’olive .»


Les produits sans gluten ne sont pas meilleurs... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page