By jeanmarcmorandini.com
Santé

Pollens: Le risque allergique est très élevé dans un large quart nord-est de la France


0

Selon FranceTvinfo, la saison des  pollens  a démarré. Le risque allergique est passé d' "élevé à très élevé" dans un large quart nord-est de la France, entre le 15 et le 22 avril, rapporte le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA).

L'organisme publie une  carte interactive  de vigilance, sur laquelle on peut découvrir le risque allergique pour chaque pollen en fonction du département.

BULLETIN ALLERGO POLLINIQUE

Domination des pollens de bouleau ! Sur un large quart Sud-Est, de la Normandie à la Vienne et jusqu'au Alpes, les pollens de bouleau seront fortement présents, responsables d'un risque allergique élevé à très élevé. Le risque allergique lié à ce pollen sera moyen à localement élevé de l'Est breton à la Lozère et très faible à faible sur le reste du territoire. Les pollens de charme seront aussi présents en grande quantité, moins gênants que les pollens de bouleau, ils seront tout de même responsables d'un risque allergique élevé sur l'Alsace, moyen à localement élevé du Nord Pas de Calais à la Savoie et très faible à faible sur le reste du territoire. Les pollens de platane se propageront sur une large moitié Sud de la France et sur la région parisienne. Le risque allergique associé à ce pollen sera moyen à localement élevé sur les régions du Sud de la France et très faible à faible au Sud de la Loire. Les pollens de chêne s'installent déjà sur le Sud-Ouest, ils seront responsables d'un risque allergique faible à moyen sur la région Aquitaine, et seront présents jusqu'aux Pays de la Loire, à la région Méditerranéenne et remonteront le long de la vallée du Rhône Les pollens de cyprès, saule et peuplier seront encore présents, mais le risque allergique associé variera d'un niveau nul à faible. Les pollens de graminées gagnent du terrain sur le Nord du territoire. Présents de la Corse à la Bretagne, ils seront pour l'instant encore peu gênants sur une majorité de ces régions, mais seront à surveiller, surtout sur la côte Atlantique. Les pollens de pariétaire seront de plus en plus présents sur le pourtour méditerranéen, le risque allergique associé sera faible mais pourra localement être élevé. Les mûriers sont en début de pollinisation, présents surtout pour l'instant sur le pourtour méditerranéen, ils gagneront du terrain lors des prochains jours. Seule la pluie pourra apporter un répit bien mérité pour les allergiques, les pollens se disperseront à chaque période ensoleillée.


Printemps: Les allergies saisonnières font leur... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page