By jeanmarcmorandini.com
Santé

Décès d'un patient à l'hôpital de Bourges : l'avocate du chirurgien accusé livre sa version au Quotidien


0

Une plainte pour homicide involontaire a été déposée le 3 mars à l'encontre d'un chirurgien urologue du centre hospitalier de Bourges (Cher) par la famille d'Henry Latour.

Selon  Le Parisien  , un homme de 60 ans est mort, jeudi 14 janvier, lors d'une banale   opération  de la prostate.

"Nous sommes tous parvenus à la conclusion que cette intervention était une véritable boucherie." avait constaté l'équipe médicale du centre hospitalier Jacques-Cœur, à Bourges (Cher), qui a participé à l'opération d'Henri Latour.

Interrogée par le « Quotidien », Me Amélie Chiffert, avocate du praticien hospitalier mis en cause, répond point par point à Me Philippe Courtois, avocat de la famille du patient décédé, qui a affirmé lundi 18 avril, lors d'une conférence de presse, que la responsabilité du praticien était engagée.

« Mon client n'était pas dans un état de rage, affirme Me Chiffert. En 30 ans de carrière, il n'a jamais eu de problème relationnel avec qui que ce soit. Cela fait près de trois ans qu'il exerce à Bourges. La direction de l'établissement n'a jamais entendu parler de la moindre difficulté. »

 Le chirurgien aurait par contre bien mentionné un « problème de matériel » au début de l'opération, sur lequel il faudra, selon l'avocate, se pencher.

« L'avocat de la famille répète à l'envie que la résection transurétrale de la prostate est une intervention banale, sans risque, ajoute Me Chiffert. On ne peut pas laisser dire cela. Il s'agit certes d'une intervention extrêmement courante mais ni anodine ni mineure. »

Et d'ajouter que « la responsabilité des anesthésistes dans la prise en charge de ce patient devra être discutée ».

L'avocate nie toute prise de stupéfiants ou d'alcool précédant l'intervention. « À ma connaissance, mon client ne souffre d'aucune addiction de ce type. »

Selon l'avocat de la famille, aucun autre chirurgien urologue n'était présent dans les murs de l'établissement au moment de l'opération d'Henry Latour pour éventuellement prendre le relais. Une affirmation que conteste Me Chiffert. « Le chef de service était à l'hôpital ce jour-là. On n'a pas fait appel à lui car mon client a dit qu'il maîtrisait son geste chirurgical. » Me Chiffert affirme enfin que le chirurgien a été désigné « bouc émissaire ». 

 

 


M6 diffuse des images de Matéo et sa famille... από morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page