By jeanmarcmorandini.com
Santé

Trois jours de travail par semaine suffisent pour le cerveau dès 40 ans


0

Selon les chercheurs de l'université de Melbourne les capacités cérébrales affichent la meilleure performance en travaillant trois jours par semaine, surtout chez les personnes de plus de 40 ans. «De nombreux pays vont élever le départ de l'âge à la retraite. Cela signifie que plus de gens vont continuer à travailler plus longtemps."

«Le degré de stimulation intellectuelle peut dépendre de la durée du travail. Le travail peut être une épée à double tranchant, en ce sens qu'elle peut stimuler l' activité cérébrale , mais en même temps, de longues heures de travail peuvent causer de la fatigue et du stress, ce qui endommage potentiellement les fonctions cognitives" indique le chercheur.

L'enquête a été menée auprès de 3000 hommes et 3500 femmes australiens de 40 ans et elle a permis de démontrer que les facultés cognitives grimpent durant 25 heures par semaine avant de décliner.

Colin McKenzie, un des auteurs de l'étude et professeur à l'université Keio au Japon, a également souligné que travailler plus de 25 heures pas semaine pouvait même être nocif pour le cerveau.

Selon lui, les facultés cognitives se détériorent nettement plus chez les personnes qui travaillent plus de 25 heures par semaine que chez celles sans emploi. 

«Au début, le travail stimule les cellules cérébrales mais par la suite les charges tant physiques que psychiques annulent ces bienfaits liés au travail», souligne Colin McKenzie.

Le scientifique indique que les effets sont moins négatifs sur les plus jeunes. «A mon avis, les facultés de récupération du cerveau sont plus fortes chez ces personnes.» Les jeunes sont donc plus adaptés pour de longs horaires sur la durée, estime le professeur.


Un militaire à la retraite reprend les armes et... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page