By jeanmarcmorandini.com
Santé

"Je veux que mon fils meure": Le texte bouleversant d'une maman dont le bébé est atteint du cancer du cerveau


0

C'est une histoire bouleversante relayée par 7sur7.be. Cette maman souhaite que son enfant parte après lui avoir donné la vie. Sur son blog, Isabelle Darch est la maman de Bede, atteint d'un cancer du cerveau incurable.

Les médecins lui ont diagnostiqué la maladie alors qu'il n'était âgé que quatre mois. Ils ont annoncé à la famille qu'il ne lui restait que six mois à vivre .

Pourtant, trois ans plus tard, l'enfant est toujours en vie mais le cancer progresse.

Cette maman ets à bout et ne supporte plus la souffrance de son enfant:  "La vérité, c'est que je veux que mon fils meure. Je suis fatiguée. Il est fatigué. Je veux qu'il trouve la paix, qu'il puisse se reposer."

Et d'ajouter: "Je me déteste instantanément, parce que je sais alors que tout sera fini. Il ne grandira plus, il n'y aura plus de moments de tendresse avec son frère, il ne s'allongera plus à côté de sa soeur. La vie est dure mais la mort semble pire."

Elle évoque l'avis de son mari et père du petit garçon. "Roy est confiant. Il pense qu'il sera capable de vivre une vie qui rendrait hommage à son fils. Que son héritage sera magnifique. Mais je suis effrayée", écrit la mère.

"J'ai peur que sans mon bateau stable, ma pierre de touche, mon beau garçon mélancolique et doux, je m'effondre parce que mon monde ne sera plus jamais le même."

Bede ne voit plus et est incapable de communiquer. Il ne peut pas se nourrir seul et est alimenté par sonde. "Il a subi neuf mois de chimiothérapie intense dans l'espoir de lui offrir un peu de temps pour profiter de sa vie et de sa famille." Mais le traitement a rendu Bede plus malade encore. «Je suis en colère parce que nous nous sentons seuls. Les d erniers scans de Bede montrent que son cancer progresse de nouveau.  Les médecins prévoient que Bede n'a plus longtemps à vivre. Nous avons déjà entendu cela auparavant..."

Et de conclure: "Alors que je tape ce texte, des larmes coulent sur mon visage. Je me livre dans ce post parce que la vie est dure et même d'écrire est plus difficile car il y a tant de choses contradictoires à dire. Car bien sûre parmi toute cette douleur il y a la lumière. Bede est notre lumière."


L'histoire émouvante d'un garçon de huit ans... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page