By jeanmarcmorandini.com
Santé

Greffe de pénis réussie à Boston d'un patient qui avait perdu une grande partie de son pénis à cause d'une forme rare de cancer


0

Il s'agit de la troisième greffe d'un pénis dans le monde.

Un homme de 64 ans qui avait perdu une grande partie de son pénis à cause d'une forme rare de cancer, a eu la première greffe d'un organe viril aux Etats-Unis, a annoncé lundi l'hôpital de Boston. L'intervention chirurgicale a duré quinze heures.

"Le patient de 64 ans continue à bien se remettre avec une circulation normale du sang dans l'organe du donneur et aucun signe de saignement, de rejet du pénis implanté ou d'infection", précise le Massachusetts General Hospital de Boston (nord-est), où a eu lieu l'opération.

"Bien que le patient soit encore dans les tout premiers stades du processus de guérison, ses médecins se sont déclarés prudemment optimistes qu'il pourra retrouver la fonction de son pénis perdu en 2012, après avoir été diagnostiqué d'un cancer qui a nécessité une amputation partielle de l'organe", précise également l'hôpital.

Dans une interview au New York Times, le patient, un employé de banque, a expliqué qu'après l'ablation d'une grande partie de son pénis, il ne lui restait que 2,5 centimètres. "Je veux redevenir celui que j'étais", a-t-il confié au  New York Times .

Et d'ajouter: "Je ne pouvais avoir de relations avec personne, souligne-t-il. Vous ne pouvez pas allez dire à une femme. 'On m'a amputé le pénis"".

"Si tout se passe comme prévu, Thomas Manning devrait uriner normalement d’ici quelques semaines et reprendre une activité sexuelle d’ici quelques mois",  précise le Dr Curtis Cetrulo , qui a dirigé l’opération, au New York Times. 

L'organe, transplanté entre le 8 et 9 mai dernier, provient d'un donneur décédé, dont le groupe sanguin et la couleur de la peau sont compatibles précise l'Express .

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page