By jeanmarcmorandini.com
Santé

Nicolas Sarkozy (LR) : " Nous abrogerons immédiatement le tiers payant généralisé obligatoire"


0

Dans un entretien accordé au « Quotidien », Nicolas Sarkozy dévoile son plan de bataille sur la santé , s'il est élu en 2017.

L'ancien président de la République annonce qu'il abrogera « immédiatement » le tiers payant généralisé obligatoire.

"Tout ne fait pas polémique mais nous abrogerons immédiatement le tiers payant généralisé obligatoire. Ce dispositif déresponsabilise le patient en renforçant la culture de la gratuité. Il ne répond en rien à la problématique de l’accès aux soins puisque les patients qui bénéficient de la CMU n’ont pas à faire l’avance de frais. Enfin, il peut mettre fin à l’indépendance du médecin en le jetant dans les bras de la seule assurance-maladie. Adieu, sa liberté de prescription. Adieu, la liberté de choix pour son patient.

J’ajoute que nous mettrons fin à ce concept idéologique qu’est le bénéfice jugé « déraisonnable » des cliniques."

En ce qui concerne le déficit de l'Assurance Maladie, le candidat Les Républicains propose de "maîtriser la croissance des dépenses tout en continuant à investir dans la santé, l’objectif national de dépenses doit être fixé à 1,75 % par an. Le taux de prise en charge des dépenses de santé par la Sécurité sociale avant intervention des complémentaires santé devrait passer de 76 % à 73 %. Je rappelle que le point équivaut à plus de deux milliards d’euros."

Et d'ajouter: Il faut en particulier travailler sur la prise en charge des patients ALD qui représentent à la fois la plus grande part de la dépense et de la croissance de la dépense. Une amélioration de 1 % de l’efficience de la prise en charge des ALD génère potentiellement un milliard d’euros d’économies. Je propose donc que le remboursement des soins en ALD soit désormais défini dans le cadre d’un contrat personnel de prévention et de soins signé avec l’assurance-maladie. Les comportements irresponsables entraîneraient un moindre remboursement. Il ne s’agit en rien de stigmatiser les patients mais d’introduire de la responsabilité dans notre système de soins.  La suppression de l’aide médicale d’État (AME) pour les étrangers clandestins générerait une économie de plus d’un demi-milliard d’euros. Enfin, la lutte contre la fraude est une autre source majeure d’économies, et tout simplement un enjeu de justice pour les Français."


Nicolas Sarkozy s'invite sur le plateau de... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page