By jeanmarcmorandini.com
Santé

Dans un rapport, la Croix-Rouge française dénonce les inégalités dans le système de santé


0

A l’occasion de ses Journées Nationales, la Croix-Rouge française rend public son premier rapport annuel : « Pacte pour la santé globale des plus vulnérables », autour de la thématique de la santé, telle que définie par l’OMS : « , un état de bien-être physique, mental et social et ne consistant pas seulement en une absence d’infirmité ou de maladie ».

La quasi-totalité des Français (93%) estime que des évènements de vie douloureux comme la perte d’un proche, un licenciement ou une rupture peuvent avoir des répercussions sur la santé. Et 76% craignent un jour de basculer dans un état de vulnérabilité en raison d’un problème de santé. Ils sont à nouveau 93% à considérer que la santé est un élément décisif et essentiel pour le retour à l’autonomie des personnes fragiles et vulnérables.

Même si globalement, l’état de santé de la population française ne cesse de s’améliorer depuis un quart de siècle (les hommes de 35 ans ont gagné cinq années d’espérance de vie et les femmes quatre années et demie, force est de constater que tout le monde ne bénéficie pas de ces progrès de manière homogène.

La notion d’inégalité sociale en santé, qui se définit comme la relation entre la santé et l’appartenance sociale, montre comment les inégalités sociales peuvent se transformer en inégalités de santé.

Sur la réduction des inégalités en santé, au-delà de l’état de santé, il y a  les inégalités dans le système de santé et sociales.

Les écarts d’espérance de vie entre les cadres et les ouvriers se sont maintenus: ainsi les hommes cadres vivent en moyenne 6,3 ans de plus que les hommes ouvriers 2.

De la même façon que la santé ne se résume pas aux soins, l’amélioration de la santé se joue avant tout sur les conditions de vie.

La santé bucco-dentaire illustre particulièrement bien l'impact du facteur socio-professionnel sur la santé, et ce dès l'enfance.

En CM2, 53 % des enfants d'ouvriers ont au moins une dent cariée, contre 26 % des enfants de cadres. Les enfants les plus touchés sont aussi, malheureusement, ceux qui consultent le moins: en classe de 3e, les enfants d'ouvriers sont trois fois moins soignés que ceux des cadres.

D'après l'Enquête Santé et protection sociale 2012, environ 40 % des adultes pratiquent un sport pendant au moins 10 minutes chaque semaine. Mais l'activité physique régulière reste plus fréquente chez les personnes à haut revenu et /ou de catégorie socio-professionnelle élevée: elle ne concerne que 27 % des ouvriers non qualifiés, contre 54 % des cadres et professions intellectuelles.

Les inégalités présentes à la naissance se creusent durant l’enfance.

L’enquête sur la santé, menée par la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) en grande section de maternelle à l’occasion du bilan obligatoire, montre particulièrement bien les fortes inégalités sociales entre les enfants, avant l’entrée à l’école élémentaire. Ainsi, à l’âge de 6 ans, les enfants ayant un père ouvrier sont 16 % à présenter une surcharge pondérale, contre 7 % pour ceux ayant un père cadre.

Les bénéficiaires du RSA déclarent renoncer plus souvent à consulter un médecin ou à recevoir des soins dentaires pour des raisons financières: 18 % disent avoir renoncé à une consultation médicale au cours de l’année écoulée et 27 % à des soins dentaires, contre respectivement 4 % et 11 % parmi l’ensemble des 18-59 ans.


Dans un rapport, la Croix-Rouge française... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page