By jeanmarcmorandini.com
Santé

Fécondation In Vitro : Une jeune femme américaine est enceinte de son mari décédé il y a 6 mois


0

Alors que c e vendredi 27 mars, le Conseil d’Etat planche sur le cas d’ une femme, Mariana Gomez-Turri, qui souhaite récupérer le sperme congelé de son défunt mari au vu de réaliser une insémination post-mortem en Espagne, on apprend qu'u ne Américaine de 34 ans est tombée enceinte de son mari décédé il y a 6 mois après une fécondation in vitro.

Kristen Tripson  est enceinte de son troisième enfant, conçu par fécondation in vitro.

Son mari, Sam est décédé en septembre 2015, emporté par un lymphome.

En 2012, le couple avait commencé un processus de fécondation in vitro ( FIV) afin de réaliser leur souhait de devenir parents. Kristen avait alors pu mettre au monde deux enfants, Jack, qui a désormais 5 ans, et Alice Ann, qui a aujourd’hui 2 ans.

En juillet 2015, le couple  désirait un troisième enfant mais, Kristen avait fait une fausse couche.

Quelques mois plus tard, Sam est mort de son cancer après une rechute. La jeune  a décidé de poursuivre leur souhait et est donc retournée à l’hôpital se faire implanter les embryons. 

L’Espagne, certains Etats américains, la Belgique ou encore les Pays-Bas autorisent l’insémination post-mortem.

En France, le code de santé publique français considère que l’aide médicale à la procréation (AMP aussi appelée PMA) est « destinée à répondre à la demande parentale d'un couple ». En outre, « l'homme et la femme formant le couple doivent être vivants, en âge de procréer, mariés ou en mesure d'apporter la preuve d'une vie commune d'au moins deux ans ». 


Insémination post-mortem : Le combat incroyable... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page