By jeanmarcmorandini.com
Santé

Essai clinique de Rennes : une information judiciaire ouverte pour "homicide involontaire"


0

Le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire contre X pour "homicide involontaire" et "blessures involontaires". Un homme participant à un essai clinique à Rennes était mort en janvier 2016.

Quatre des survivants présentaient des lésions cérébrales. L' information judiciaire des juges d'instruction devra "déterminer si des fautes de nature pénale ont contribué de manière certaine au décès et blessures des victimes ou si les faits s'inscrivent dans le cadre d'un aléa scientifique", a affirmé le procureur de Paris François Molins dans un communiqué.

Selon la version finale d’un groupe d’experts mandaté par l'Agence du médicament (ANSM), présenté le 19 avril 2016, l'accident mortel est"clairement lié" à la toxicité de la molécule testée. 

Les essais précliniques réalisés par Biotrial sur des animaux s'étaient révélés catastrophiques : la molécule (destinée à lutter contre la douleur et l'anxiété), qui a ensuite été testé sur les hommes, avait entraîné la mort de plusieurs chiens cobayes. Un rapport rendu par des experts de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) avait mis en cause la molécule testée avec un effet d'accumulation des doses administrées mais aussi les antécédents médicaux de certains volontaires.


Essai thérapeutique à Rennes : 1 patient en... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page