By jeanmarcmorandini.com
Psy

Choquée par la tuerie d'Orlando, Coeur de Pirate, fait son coming out et explique pourquoi dans une lettre boulersante


0

Bouleversée par la tuerie dans un club gay d'Orlando, la chanteuse  canadienne Coeur de Pirate , a fait son coming out hier, dans une lettre ouverte publiée sur le site Vice .

Elle a découvert le massacre sur Twitter, alors qu'elle se remettait à peine de la mort brutale d'une chanteuse de The Voice. "C'est un dimanche matin à Paris. Je suis sur Twitter, encore sous le choc des événements qui ont eu lieu la veille quand une ancienne finaliste de The Voice a été abattue lors de la signature d'autographes. Comme je vois ma timeline, je réalise un meutre de masse a eu lieu dans une boîte de nuit. L'horreur, le dégoût m'envoient un coup de poing à l'estomac. Omar Mateen a tué 49 personnes dans un bar gay. (...) La communauté LGBTQ a été explicitement ciblée et assassinée."

"Certaines familles ont probablement appris la vraie sexualité d'un proche en même temps que son décès. On a volé aux victimes le choix de faire leur coming out avec leurs propres mots."

Elle évoque les hashtags #gaysbreaktheinternet et #queersbreaktheinternet. "Pourquoi cacher qui vous êtes? Dans un monde où, dans certains pays, être gay est toujours punissable de mort, c'est important de prendre position."

"En tant que personnage public, je me suis toujours demandée ce que je devais dire ou non au sujet de ma vie privée."

Mes premières pensées romantiques étaient portées sur une fille que je connaissais. J'avais 6, 7 ans." Béatrice était fan de Sailor Moon à l'époque, "où l'amour lesbien était célébré de manière subtile." Elle se souvient que certains personnages étaient parfois habillés en hommes. "Parfois vous ne saviez pas si c'était une fille ou un garçon. (...) En grandissant, j'ai vu que c'était considéré comme bizarre d'aimer quelqu'un du même sexe. Un de mes premiers crush était pour une fille et à la seconde où elle l'a su, elle m'a ignorée. Pour n'importe qui, c'est traumatisant."

Elle a donc choisi d'être hétérosexuelle parce qu'elle avait "peur du rejet". "Après des années à être bizarre à la fois au lit et dans mes relations, j'ai enterré mes sentiments tout au fond de moi, j'ai eu un enfant et j'ai pensé que les choses iraient bien. J'avais tort. Tout ce que j'avais réprimé pendant des années est revenu à la seconde où j'ai accouché."

"Voilà pourquoi je fais mon coming-out en tant que queer aujourd'hui. Parce que je ne veux plus avoir peur de ce que les gens pourraient penser de moi. Je ne veux pas avoir peur que quelqu'un arrête d'écouter ma musique ou que des parents interdisent à leurs enfants de m'écouter pour le fait que je veux aimer qui je veux aimer. Je fais mon coming out pour ma fille, qui a besoin d'apprendre que l'amour n'a pas de race, de religion, de genre ou d'orientation."

"C'est difficile pour moi d'écrire tout ça mais je sais qu'il n'y a que du bon qui en sortira. Je suis certaine que si vous n'êtes pas dans une grande ville et que vous avez peur de vous réconcilier avec la personne que vous êtes vraiment, ce qui s'est passé à Orlando peut vous effrayer et vous empêcher de devenir la personne que vous êtes censé être. C'est mon message pour vous, en tant que personne qui était terrifié mais qui a trouvé du réconfort dans sa différence."

Sur Instagram, Béatrice Martin a posté une photo du père de sa fille Romy âgée de 4 ans, Alex Peyrat à qui elle sera "toujours reconnaissante". "C'est le meilleur père possible pour Romy et le premier à avoir remarqué le changement en moi. Il a toujours supporté ce que j'ai fait et ce que j'étais. Nous avons eu un voyage unique et je sais que nous seront toujours chacun là l'un pour l'autre."


Orientation sexuelle : Comment sortir du placard ? par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page