By jeanmarcmorandini.com
Santé

Prendre un petit-déjeuner a t'il un impact sur la forme et la concentration des enfants en classe ?


0

Pensez-vous qu'un petit déjeuner est obligatoire ? Pour les enfants certes mais pour les adultes, ce n'est qu'une question de confort et non d'une réelle portée nutritionnelle.

Il est considéré comme étant un repas indispensable qui doit couvrir 20 à 25 % des apports énergétiques journaliers recommandés. Il contribue au réveil de l’organisme. Après la longue période de jeûne que représente la nuit, l’enfant a en effet besoin de recharger son organisme en glucides, principal carburant du cerveau pour être performant en classe. Mais il a également besoin de consommer les nutriments nécessaires à son développement et à son corps en pleine croissance.

Nous avons demandé au Dr Jean-Michel Cohen, nutritionniste, de nous dire si prendre un petit-déjeuner avait un impact sur la forme et la concentration des enfants en classe.

« Depuis vingt ans, on nous serine que le petit déjeuner est le repas le plus important de la journée, sauf qu'aucune étude scientifique ne le prouve. Certains enfants ont en besoin, mais d'autres non. »

« En revanche, si un enfant a l'habitude de le prendre, il ne faut pas l'en priver, car là, il peut être victime d'un coup de pompe », avertit le praticien, qui conseille aux parents de glisser une petite collation dans le cartable pour l'enfant qui n'arrive à rien prendre le matin : « Une tranche de pain grillé avec du fromage dedans, une petite brique de jus d'orange, ou une banane, c'est parfait. » 

« Les démonstrations scientifiques montrent que la répartition des aliments, reste un facteur personnel. On a vérifié qu’on n’avait pas de différences sur les tests psycho intellectuels et moteurs, entre des enfants qui avaient l’habitude de ne pas prendre de petit-déjeuner et ceux qui en prenaient. En revanche, les enfants qui ne prennent plus de petit-déjeuner alors qu’ils en avaient l’habitude d’en prendre un, ont des performances moins bonnes . »

Il ajoute en revanche que « chez les enfants de moins de 6 ans, le il est recommandé afin d’atteindre un niveau d’apport alimentaire suffisant. Entre 6 et 11 ans, il est préférable d’éviter le conflit et chez ceux qui ne souhaitent pas le prendre, de glisser une collation dans leur cartable de type tranche de pain avec une tranche de fromage et une petite brique de chocolat au lait ou des petites bouteilles de lait voir même un jus de fruit.

Chez les ados,il est préférable en revanche de se concentrer sur le gouter car la période de jeûne est plus longue entre le midi et le soir en raison de leurs activités. Ce qu’il faudrait faire c’est de recommander aux établissements scolaires, d’autoriser chez certains enfants d’emmener des lunch box, ce qui résoudrait bien des problèmes comme les allergies, les coups de faims voir les alimentations particulières. En cas de refus de l’établissement n’hésitez pas à demander un certificat à votre médecin »

Le Dr Cohen précise également que le coup de mou que l'on peut ressentir à 11h peut être causé par un manque de sommeil.

Petit déjeuner en primaire : 1 bol de lait demi-écrémé (300 ml) avec 2 cuillerées à café de chocolat en poudre 40 g de baguette avec 10 g de beurre 2 kiwis

Petit déjeuner au collège : 150 ml de pur jus d’orange 60 g de baguette avec 10 g de beurre et 1 cuillerée de confiture 1 yaourt 


Martin Weill du "Petit Journal" analyse le... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page